logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/06/2015

Le grand âge, ce marché qui séduit les investisseurs privés

La silver économie, ce n’est pas qu’une histoire de robots humanoïdes et de domotique ultra-sophistiquée !  Ce sont aussi des services à domicile et des résidences pour personnes âgées, médicalisées ou non. Des prestations « classiques » qui concernent des millions d’hommes et de femmes. Et constituent aussi un marché florissant qui mobilise les capitaux privés.  Alors que la loi d’adaptation de la société au vieillissement attend de trouver une place dans le calendrier parlementaire pour être, enfin, adoptée définitivement, les opérateurs privés du secteur du grand âge ont décidé de renforcer leurs positions.  


A l’occasion de son 15e  congrès, les 11 et 12 juin 2015 à Reims, le Synerpa, Syndicat national des maisons de retraite privées, a officiellement ajouté deux branches supplémentaires à son organisation: Synerpa domicile et Synerpa Résidence services seniors (RSS). Avec ces nouvelles entités, l’organisation professionnelle élargit ses domaines d’interventions, englobant l’ensemble des prestations destinées aux personnes âgées. « Le secteur s’organise pour proposer un accompagnement sur mesure, depuis les premiers besoins d’aide à domicile jusqu’au séjour dans un établissement médicalisé, détaille Florence Arnaiz-Maumé, secrétaire générale du Synerpa, A terme, on peut imaginer que les agences des services à domicile servent de porte d’entrée vers des formules d’hébergements adaptées en fonction des envies, des moyens et de la santé des personnes âgées.»

Désormais, le Synerpa fédère 1 850 établissements d’hébergement pour personnes âgées en perte d’autonomie (ehpad), sur un total national de près de 7000 établissements publics, privés et associatifs , 100 résidences services seniors destinées aux personnes vieillissantes mais autonomes et 400 services d’aide à domicile agréés. Parmi ses adhérents figurent les poids lourds du secteur: Korian-Medica et Orpea qui gèrent chacun 600 établissements pour personnes âgées en Europe, DomusVi : 200 résidences, et 45 agences de services à domicile. En intégrant des services à domicile et des résidences services, le secteur privé entend peser davantage face aux pouvoirs publics.

Le dynamisme de ce secteur ne faiblit pas. D’ailleurs, en France, le rythme d’ouverture d’ehpad gérés par des opérateurs privés commerciaux est supérieur à celui du secteur public (+ 17% contre + 9%, entre 2007 et 2011, selon les dernières données officielles publiés). Il est vrai que les chiffres d’affaires des leaders du marché (2 milliards € pour Orpéa et 2,3 milliards € pour Korian-Medica en 2014) a de quoi séduire les investisseurs. L’aide au grand âge est aussi un placement… d’avenir.  Car pour conserver le ratio actuel de 16 lits en ehpad pour 100 personnes de plus de 80 ans, il faudrait, selon l’Observatoire cap retraite , ouvrir 540 000 lits supplémentaires d’ici à 2040 ! Un coût que la puissance publique ne pourra pas assumer.

Commentaires

il ne faut pas s'étonner du prix astronomique des "maisons de retraite" : les investisseurs sont là comme des vautours pour subtiliser tout ce qu'ils peuvent, de personnes qui sont censées disparaître dans peu de temps! Car...les tarifs de nos Ehpad ne sont pas à la mesure des pensions de nos aînés. S'il faut toute sa vie économiser et ne pas profiter de ses revenus, en prévision de ses vieux jours, tout en mettant à contribution de ses enfants, mieux vaut en finir, puisque de toutes façons c'est le résultat final. Ce n'est certainement pas la majorité des gens qui, au travail, gagnent 100€/jour! c'est pourtant ce qu'il faut compter dépenser pour survivre en maison de retraite, avec une restauration limite, une absence totale d'autonomie mentale (dépersonnalisation)..des soins qui sont restreints! la fin de vie en maison de retraite, c'est la pire des solutions, mais la meilleure pour les investisseurs.

Écrit par : Colette Reeb | 14/06/2015

Je suis tout à fait d' accord avec vous.
Mon Père, était en Résidence Korian, Maison de Retraite, avec une maladie d' Alzheimer.
Il y était bien traité , mais quand on voit qu' on vous met une couche, et que tant qu' elle n'est pas lourde de "pisse" à déborder et à mouiller pantalon et fauteuil, on ne vous la change pas, vu le prix journalier, c' est une honte!
Dans la mesure du possible, perso, je refuse la Maison de Retraite, quelle qu' elle soit!

Écrit par : Francoise Monnet | 14/06/2015

Nous sommes l'OR BLANC dans les réseaux sociaux et Fricardocrates, [cet Or Blanc que voudrait nous prendre aussi le Gouvernement], qui ne sont présumés que viser notre ARGENT parfois avec "un présumé Cynisme dépassant les limites extrêmes de la démence ordinaire". Les "Ors Chasseurs" ne sont présumés ni responsables ni Humains pour les seniors qu'ils accueillent".
Seul l'OR BLANC semble être leur objectif premier
Leur Cible est légendaire et des EXEMPLES de MALTRAITANCES de SENIORS SANS Défenses dans leurs maisons d'accueil sont apparus jusque dans les Journaux télévisés.
Les FRICARDoCRATES ont une telle Addiction à l'OR BLANC qu'ils sont présumés ni Humains Ni Civiques".
Avec la Domotique des seniors peuvent rester dans leur domicile.

Écrit par : jjduboulou | 14/06/2015

La domotique OK ............ le plus longtemps possible!
Mais après ??????????????,,

Écrit par : Josiane | 14/06/2015

Il est vrai ,que devenir âgé revient très cher .Pourtant je dois avouer que nous avons ,mon mari et moi ,la chance de pouvoir être en confort dans une des nombreuses résidences service qui n ' est pas médicalisée ,mais qui offre de nombreux services d' aide à la personne à des prix assez valables .Ces maisons deviennent de plus en plus nombreuses et se remplissent dès l ' ouverture ,car elles sont très apprécies et moins chères que les maisons de retraites .Renseignez vous dans votre ville ,si un Domitys est en vue de construction ou si déjà il n ' existe pas!!

Écrit par : van huffel | 14/06/2015

Désolée de vous contredire...Ou plutôt de nuancer sévèrement vos affirmations.
Mes parents ont vécu dans de telles résidences avant leur entrée devenue urgente en EHPAD.
Non médicalisés, ces établissements n'offrent vraiment pas la sécurité indispensable à des personnes déjà âgées et souffrant de mille misères...Seul le médecin traitant doit être appelé.
des soins infirmiers en plages horaires fort restreintes et pas du tout pratiques ; des repas de qualité disons, vatriable... des animations peu nombreuses et assurées par des personnes peu qualifiées, etc.
D'une manière générale, des réductions de personnel, souvent mal payé et insuffisamment formé. J'ajoûte : pas de contrôle sur le respect des engagements ni sur la qualité attendue des services divers offerts à des personnes déclinantes. En revanche, des halls d'accueil quasi luxueux et des publicités largement diffusées !
Mon conseil : Si vous avez de l'argent à investir...allez-y, mais si vous comptez y vivre paisiblement, sans soucis et rassurés...cherchez d'autres formules !

Écrit par : Hamon | 20/06/2015

Bonjour,

Etudiante en école de commerce, je réalise une étude sur la retraite à l'étranger (profil entre 55 et 70).
Votre participation me serait d'une grande aide.

https://docs.google.com/forms/d/16cLAT4iYHi0mOJ9bCdqT2aDucHEMrXPCWtp-8JY8kB8/edit?usp=sharing

Merci beaucoup :)

Écrit par : Chaimaa | 25/06/2015

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique