logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/09/2013

Le niveau de vie des retraités n’est pas supérieur à la moyenne…

Les documents officiels peuvent aussi servir à combattre quelques tenaces idées reçues. C’est le cas d’une note de l’Insee (Insee première n°1464. Septembre 2013), qui fait le point sur les niveaux de vie en France en  2011. Que montrent les statistiques ? Et bien que le niveau de vie des retraités se situe exactement dans la moyenne nationale. Ni plus, ni moins.

 


Le niveau de vie médian (médian signifie que la moitié de la population dispose d’un niveau de vie inférieur et l’autre moitié d’un niveau de vie supérieur) de l’ensemble des Français s’élevait en 2011 à 19 550 euros annuels. Celui des retraités était de 19 500 euros et celui des actifs de 21 110 euros. Certes, tandis que le niveau de vie général stagnait entre 2010 et 2011, celui des pensionnés progressait de 110 euros. Mais on est loin du fantasme des seniors ultra-nantis couramment avancé pour justifier leur taxation tous azimuts.

Rappelons que le niveau de vie est le revenu disponible du ménage (les revenus déclarés au fisc, les revenus financiers, les prestations sociales), divisé par le nombre d’unités de consommation (1 unité est attribuée au premier adulte du ménage, 0,5 aux autres personnes de 14 ans ou plus et 0,3 aux enfants de moins de 14 ans).

En complément, voici quelques informations glanées dans les dossiers du Conseil d’orientation des retraites (COR) qui a consacré sa séance du 9 juillet 2013 au rôle des retraités dans la société. Thème qui, dans la torpeur estivale, n’a pas vraiment suscité l’intérêt des médias, concentrés sur la préparation de la réforme des retraites. Ces documents mesurent la participation des retraités à la richesse nationale, (le produit intérieur brut, PIB : 1800 milliards d’euros en 2012). Ainsi, le temps qu’ils consacrent à aider autrui, dans le cadre associatif ou de façon informelle, représente un volume horaire compris entre 0,6 et 1,5 milliard d’heures par an… S’il fallait payer des salariés –sur la base du Smic-  pour effectuer ces taches, cela représenterait entre 6 et 14 milliards d’euros, soit 0,3 à 0,7% du PIB ! Quant aux aides financières que les aînés versent à leurs enfants (hors donations et héritages : 100 milliards d’euros en 2006), elles sont évaluées entre 1 et 2% du Produit intérieur brut. Bref, les seniors forment une force économique qui n’a rien de négligeable…

Commentaires

Ayant commencé à travailler à 14 ans je touche actuellement 1100euros,reversion comprise et n'ai pas l'impression d'ètre nantie quand je constate au quotidien que certains ont autant que moi sans avoir jamais cotisé.J'ai 68ans.

Écrit par : mercier-dupayage | 30/09/2013

Chère madame,
il faudrait être plus précise dans vos affirmations. Qui sont ces "certains" (retraités, je suppose) qui gagnent 1100 € par mois sans avoir jamais cotisé ?

Écrit par : Py | 30/09/2013

Je suis intégrée à un groupe de retraités de l'entreprise de mon mari. Je peux jauger les moyens aux sorties à l'étranger au long de l'année........deux retraites c'est parfait.
Pour moi, dans l'enseignement j'ai élevé 2 enfants 5 ans enseigné 20 ans, j'ai pris une retraite anticipée pour un finir d'élever un 3ème enfant. retraite = 40%. Oui mais, 1 an après mon mari qui avait un bon salaire est décédé!!! .
J'avais à l'époque au dire de la caisse de retraite trop de pension et je n'ai pas de réversion ou si peu: 58€, rien que les reversions de complémentaires. Ma pension perso est de 995€......Mon mari avait cotisé 37 ans, il lui manquait 6 mois à 51 ans. Il m'a été répondu qu'on ne faisait pas de réajustements !!! Quelle injustice, est-ce vraiment vrai??? Je vais devoir hypothéquer ma maison (j'ai tellement travaillé dedans!)au désespoir de mes enfants

Écrit par : letulle | 30/09/2013

Un article qui remet les pendules à l'heure! J'ajouterai que même si travailler coûte cher (transports, repas extérieurs...) vieillir coûte aussi très cher (mutuelles hors de prix, déremboursement, aménagements intérieurs).
Quant aux comparaisons sur les différences de capital entre ceux qui entrent sur le marché du travail et ceux qui ont travaillé 40 ans, je ne veux plus en entendre parler.

Écrit par : Louise | 07/10/2013

Le titre de cet article joue sur une ambiguïté. Car ce que l'INSEE appelle "niveau de vie" ne tient pas compte du patrimoine.
Or vu le prix faramineux des loyers et des biens immobiliers, cela fait une grosse différence d'être propriétaire d'un logement complètement payé: plus de loyer à débourser ou de crédit immobilier à rembourser.
Et les retraités ont, en moyenne, plus de patrimoine que les autres, n'est-ce pas?

Écrit par : PascaleC | 09/10/2013

Et oui, je suis propriétaire de mon logement, mais je ne suis pas restée sans rien faire toute ma vie, j'ai 1100 Euros de retraite par mois et je peux vous dire que lorsque j'ai payé la taxe d'habitation , la taxe foncière et le chauffage, j'ai déjà payé un loyer sans demander l'aide sociale. Et maintenant aujoutez toutes les assurances obligatoires et vous verrez qu'à la fin du compte il ne reste pas grand-chôse.
En plus on a l'entretien de notre maison si on ne veut pas qu'elle s'écroule, à vos calculettes!!!!

Écrit par : bellier | 13/10/2013

A MBAYE SERIGNE ABDOUL AZIZ,
L'article parle de MOYENNE. Vous parlez des personnes les plus pauvres, c'est un autre sujet.

A Bellier, j'ai du mal à croire que vous dépenseriez moins en étant locataire de votre logement, plutôt que propriétaire. La taxe d'habitation, le chauffage, un locataire le paie aussi. Certes il ne paie pas la taxe foncière, ni les gros travaux, mais il paie un loyer qui coûte bien plus, vous ne pensez pas? Tous ceux qui investissent dans l’immobilier pour mettre en location le feraient-ils pour ne rien gagner?

Écrit par : PascaleC | 13/10/2013

A l'attention de PascalC, je voulais vous préciser qu'avant d'être propriétaire j'ai été locataire et qu'à la sortie c'est pratiquement pareil. Je n'ai pas eu la chance de faire des études et je peux vous dire que je n'ai pas compté mes heures de travail, à mon époque nous n'étions pas aux 35 heures. J'ai connu 2 fois le chômage et je n'en ai pas un bon souvenir aussi j'ai pris tout ce qu'on me proposait, ce que beaucoup ne font pas aujourd'hui. Ceux qui s'achètent une petite maison ne le font pas pour perdre de l'argent mais pour éviter à leurs enfants d'être obligés de payer la maison de retraite le jour où ce sera necessaire. Ils n'auront même pa d'héritage si ça ce trouve, comme vous pouvez le constater je me suis projetée dans le temps. Et je ne parle pas de ceux qui investissent dand l'immobilier pour louer, ça c'est un autre prolème.

Écrit par : Bellier | 14/10/2013

à l'attention de PASCALE C.à 26 ans nous avons décidé avec ma femme de faire construire par le système : loi loucheur , nous avions 2 enfants en bas age . Les prèts bancaires étaient rares et difficiles à obtenir, les 5 premières années c'était l'enfer et les fins de mois très difficiles nous avions éventuellement sur le dos des vètements que l'on nous donnait mon épouse , couturière, fabriquait dans ces vètements fréquemment de quoi habiller les enfants . les semaines de 50 heures de travail pour ma part étaient courantes,nous avons tenu le coup;aujourd'hui nous atteignons les 80 ans et nous sommes propriétaires de notre appartement . Si certains retraités sont propriétaires de leur logement la majorité auront accepté de faire les efforts et sacrifices nécessaires pour obtenir ce patrimoine tant décrié.Je ne pouvais pas rester sans réagir à votre commentaire paru dans Notre Temps N°528 de Décembre .

Écrit par : houdebert | 25/11/2013

Plusieurs commentaires me font dire ce je n'ai absolument pas dit. Je n'ai aucunement décrié le patrimoine des personnes propriétaires de leur logement, ni déconsidéré les efforts que cela demande pour le devenir. Je suis moi-même propriétaire!

Je veux juste dire que le revenu tel qu'entendu par l'INSEE ne tient pas compte de la situation patrimoniale. Lorsqu'on est plus jeune on doit le plus souvent payer un loyer ou rembourser un emprunt d'achat de logement. Et lorsqu'on est plus âgé, ce sont des dépenses que l'on n'a souvent plus à faire, en général.
Et je parle bien de généralités, ce qui est normal puisque l'article initial parle de moyenne. Bien sur que je sais que tous les retraités ne sont pas propriétaires!

Écrit par : PascaleC | 25/11/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique