logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/09/2013

Pendant la réforme des retraites, les seniors restent au chômage

Alors que le gouvernement s’apprête à défendre son projet de loi sur les retraites au Parlement à partir du 7 octobre, un document vient rappeler aux décideurs que l’un des éléments clé de la réussite des réformes entreprises dans notre pays, le retour dans l’emploi des seniors au chômage,  reste un objectif des plus lointains...  


La très sérieuse Inspection générale des affaires sociales (Igas) a publié le 9 septembre un rapport  sur le sujet.  Et autant le dire tout de suite, la situation dans ce domaine est loin de s’améliorer. Elle évolue même de façon « préoccupante », pour l’Igas.  Les inspecteurs des Affaires sociales rappellent qu’en un an, de novembre 2011 à novembre 2012, le nombre des demandeurs d’emplois a progressé globalement de 10,8%. Mais l’étude détaillée des statistiques de Pole emploi montre de nettes disparités entre les générations : si le nombre de chômeurs de moins de 25 ans a progressé de 10,2% et celui des 25-49 ans de 8,7%, l’effectif des chômeurs de plus de 50 ans a bondi de 17,5%!

En fait, rappelle l’Igas, les plus de 50 ans sont moins souvent au chômage que les autres générations (en 2012, leur taux de chômage atteignait 6,9%, contre 9,9 pour la moyenne nationale) mais ils y restent beaucoup plus longtemps, certains n’arrivant pas en sortir. En novembre 2012, ils représentaient ainsi près de 30% des chômeurs de longue durée.  Et les données de 2013 ne laissent pas présager d’une amélioration. En juillet dernier,  plus d’un million de seniors pointaient au chômage avec une durée moyenne d’inscription de 451 jours (contre 154 jours pour les moins de 25 ans et 272 jours pour les 25-49 ans).

Certes, depuis 2008, la crise n’arrange rien. Les différentes mesures en faveur de l’emploi des seniors prises depuis 2009 (accords d’entreprise et plans d’action spécifiques) ont surtout permis d’éviter que des quinquagénaires en poste conservent leur poste. Tant mieux. Mais le recrutement de salariés âgés reste le parent pauvre des dispositifs, souligne l’Igas. « Dans ce contexte de rationnement de l’offre de travail, les politiques de l’emploi privilégient les plus jeunes », souligne le document. Pour les seniors, l’exclusion définitive du marché du travail, parfois dès 50 ans, constitue un défi pour la collectivité – et pour les intéressés une épreuve… - d’autant plus crucial que l’âge de la retraite recule.  Pour les entreprises, note le document , le recrutement d’un senior « est d’abord vécu comme une contrainte ». Si les opinions des employeurs à l’égard des salariés « âgés » changent doucement, ils continuent à considérer ces salariés comme moins productifs et , surtout, plus chers que les autres.

Pour sortir (enfin ?) de cette situation, l’Igas fait quinze recommandations aux pouvoirs publics. Notamment celle de « renforcer la place du recrutement dans le contrat de générations » instauré au printemps 2013  afin d’éviter que ne se reproduise avec ce dispositif les mêmes dérives que dans les plans seniors précédents. Pour réduire les discriminations à l’embauche, l’Igas propose que le Défenseur des droits fédère les actions menées dans ce domaine et qu’un rapport public en fasse état tous les ans. Le rapport propose  également de mettre en place, dans le cadre de Pole emploi, des formations plus ciblées, débouchant « sur  une prise de poste opérationnelle ». 

Alors que la convention d'assurance chômage doit être renégociée d'ici à la fin de l'année entre l’État et les partenaires sociaux, L’Igas conseille de maintenir un régime d'indemnisation chômage plus favorable pour les seniors (durée maximale de 36 mois au lieu de 24 pour les moins de 50 ans), rappelant que de plus en plus de personnes de plus de 50 ans perçoivent en dernier recours le Revenu de solidarité active (RSA) . 400 000 sont dans de cas.

Commentaires

les retraités de plus de 62 ans ont souvent été au chômage à partir de 55 ou 57 ans pris en
charge par les Assedics pour faire le lien . Chez les fonctionnaires qui ne partaient pas avant 55 ans, ils ont eu la préretraite .
Licencié à 55 ans , je continue à être chômeur en fin de droit après mes 60 ans car mon épouse qui a le même âge doit garder son job ...
au lieu de vivre "cool et en retraite" comme tous ces gens de notre génération qui n'ont pas forcément valider autant de trimestres que nous .
Et pour la nouvelle réforme sur la pénibilité par contre, la réforme ne peut concerner mon épouse née en 1953, comme pour les année de formation dans mon cas ...
Ces réformes sont aberrantes ...

Écrit par : arfal | 22/09/2013

Dans ce contexte, c'est une hérésie de vouloir prolonger la durée de cotisation jusqu'à 43 ans ! En réaction au rapport de l'Igas, ce gouvernement doit absolument légiférer pour :

1°) Imposer aux entreprises, comme pour les handicapés, un pourcentage minimum d'embauche de seniors de 50 ans et plus sous peine de lourdes amendes.

2°) Pour éviter les dérives, rétablir, pour les 50 ans et plus, l'autorisation préalable au licenciement, car l'étude de l'Igas le démontre, on ne peut compter sur la promesse éventuelle des entreprises de garder leurs seniors.

3°) Devant une durée de chômage pouvant aller jusqu'à 450 jours pour les seniors qui ont de la chance de retrouver du travail, prolonger le versement des indemnités de chômage d'autant.

4°) Financer cette mesure en appliquant aux entreprises une 'cotisation chômage longue durée', mesure devant permettre au chômeur senior de vivre décemment jusqu'à sa retraite s'il ne retrouve pas de travail d'une part et de dissuader les entreprises de licencier leurs seniors d'autre part.

Voilà des mesures dignes d'un gouvernement socialiste qui se préoccuperait réellement des intérêts des français.

Écrit par : lancret | 22/09/2013

Oui les seniors restent au chômage, je l'ai déjà dit et je le répète, le gouvernement ne
fait rien pour eux, pôle emploi est une bande d'incapables qui ont de la chance d'avoir
les chômeurs pour avoir du boulot. Le CV des seniors effraie les employeurs en voyant
leurs dates de naissance. Je fais partie des mamans qui pouvaient aider sa fille de 60 ans
jusqu'à présent, mais la détérioration du niveau de vie , les impôts, les prélèvements,
les taxes, les augmentations en tous genres font que ça devient de plus en plus difficile
de continuer, honte à ceux qui nous gouvernent et s'en mettent plein les poches sur
notre dos, eux, les avantages en tous genres, ils connaissent bien, c'est le contribuable
français qui leur permet une vie de rêve

Écrit par : DEBARNOT Marcelle | 22/09/2013

je suis entièrement d accord avec vous en 3 ans de chômage rien ne m a été proposer j arrive en fin de droit je suis née en 1955 il me manque 5 trimestres pour pouvoir partir à la retraite à 60 ans je vais donc être obligé d attendre 62 ans pour percevoir une retraite à taux plein au lieu de nous pourrir nous les seniors il serait plus préférable de donner du boulot à nos jeunes je ne pensais pas finir ma carrière dans cette situation mais bon nous devons subir

Écrit par : madureira | 22/09/2013

je suis au chômage depuis juillet 2011, je vais avoir 57 ans en janvier, je me bats depuis cette période en faisant un mi temps par jour de recherche sur le net, j'ai travaillé à l'âge de 17 ans et demi, je me suis faite toute seule en devenant cadre autodidacte de promotion en promotion en partant d'un simple CAP-BEP de sténodactylo.
Hélas, mes critères ne correspondent à "aucune case à cocher...." je perds de plus en plus mon assurance et le moral dégringole au fil des semaines et des mois. le pôle emploi finalement me fait plus de mal que de bien, je voudrais faire n'importe quoi, même des ménages, je m'en fiche, ma carrière est derrière moi dorénavant, eh bien non, c'est tout juste s'il ne faut pas un Bac + 3 pour faire des ménages, je suis écoeurée quand je pense que lorsque j'étais en activité, je me disais que les chômeurs finalement ne voulaient pas bosser, maintenant je peux certifier qu'il faut se retrouver inscrit au PE pour comprendre que finalement, nous ne faisons pas ce que nous voulons. le gouvernement ne parle que des jeunes, comme si nous étions fichus; très difficile à vivre lorsqu'on nous a inculqué des valeurs : LE TRAVAIL !! Encore quelques mois et c'est la fin des paiements pour moi et là, grosse angoisse : comment avoir mes trimestres complets sachant que cela coûte très cher de racheter ceux-ci et de plus, il faut que j'aille jusqu'à 62 ans. je vis seule, j'ai la peur du lendemain et moi qui était si dynamique, j'en perds le sommeil. C'est honteux : à 28 ans avec un bac + 5 les jeunes ne trouvent rien - à 45 ans si l'on n'a pas pris le virage d'une carrière, nous sommes déjà trop vieux et nous "les séniors" (je n'aime pas ce mot) nous sommes déjà fichus.
Et nos enfants alors ? nous avons bonne mine devant eux et tout cela n'est pas notre faute.... si quelqu'un peut me dire comment cela se passe à la fin du chômage, j'en serais ravie : Sécurité sociale ??? le RSA quelle condition pour l'avoir, mais de toute façon comment payer ses factures avec ça. Retraite minorée ?? tout cela empêche de vivre au quotidien et je sais que nous sommes très nombreux dans ce cas là. Cordialement

Écrit par : Mary | 22/09/2013

Mary, renseigne-toi au pôle emploi, tu dois pouvoir recevoir l'ATS (allocation transitoire de solidarité). Il y a plus gravé que le problème du chômage, les chômeurs seniors ne sont pas suivis médicalement. J'ai eu 60 ans au mois de décembre, et je me suis retrouvé à l'´hôpital avec une grave infection pulmonaire. En effet, je suis au chômage depuis avril 2008 et je n'ai pas eu de médecine du travail depuis 2007. Soit 7 ans sans surveillance. De plus, j,ai 2 filles au Lycée, le peu de finances sont parties pour leur études, car je n'ai pas de bourses pour elles. J'ai 171 trimestres côtises et il m'en manquerait, soit-disant, 2. Je ne sais pas comment l'administration calcule ces trimestres, je pense que c'est à la tête du client. Mais maintenant, pour trouver du boulot, avec ma bonbonne d'oxygène, pour 2 trimestres manquants, cela va être encore plus difficile. Je m'apprête à envoyer mon 3ème courrier à notre "Cher Président". J'ai commencé à travailler en 1968, je suis un salarié de longue carrière mais les lois sont faites pour les gens qui ont travaillés entre 18 et 20 ans, mais pas pour ceux qui ont commencé avant 15 ans. Mary, je te souhaite une bonne année 2014 et surtout une bonne santé, c'est le plus important

Écrit par : Joigner michel | 02/01/2014

Bonjour, j'aimerais vous aider, j'ai commencé à travailler à 18 ans avec, moi aussi une formation de sténo-dactylo, j'ai bien évolué et ai effectué la plus grande partie de ma carrière comme manager de rayon, en grande distribution, mais je me suis retrouvée au chomage à l'age de 55 ans, alors effectivement ce fut très difficile de retrouver un emploi mais je l'ai trouvé même si il ne correspondait pas à mon parcours, j'ai été auxiliaire de vie scolaire (le BAC est exigé), c'est un poste à 20h complété du RSA : c'est mieux que rien et croyez moi que c'est un métier riche! Vous pouvez postuler à l'inspection académique de votre département.
Bon courage à vous
Martine

Écrit par : Martine L | 22/09/2013

Bonjour,je suis assistante maternelle pour garder 3 enfants,au mois d'avril 2013 j'ai 2 enfants qui on déménager,j'ai 65ans et suis a la retraite a partir du mois de septembre .Je me suis inscrite au chomage,j'ai pointé tous les mois jusqu'en juillet et la je reçois un courrier me disant que je ne touche rien que je dois m'inscrire a la retraite ils ne me paye pas .Je suis aller discuter avec un monsieur qui me dis qu'a partir de 60ans et ayant tous les trimèstre se qui est mon cas ils ne paye pas .Trouver vous normal que je ne touche rien je travail depuis l'age de 14ans cela fais 51ans ayant payer au chomage et pour ses quelques mois qui me restait (d'avril en aout ) ils aurait pu me payer j'y ai drois j'ai assez payer mais parait il avec ses nouveilles lois on doit vivre avec peu d'argent . qu'en pensez vous MERCI

Écrit par : MENGUY CHRISTIANE | 23/09/2013

mon mari a 57 ans 1/2 cela fait 3 ans qu'il est au chômage, à la fin de ce mois il passe en ASS soit à peine 500 € mensuel, il a fait une formation de 5 mois et a réussi avec succès celle-ci qui devait lui assurer un emploi malheureusement la Sté qui devait l'embaucher à des problèmes financiers, malgré ses recherches et des propositions d'emploi dans ce qu'il a déjà fait, aucune réponse, il a commencé à travailler à 16 ans mais après deux licenciements économiques il lui faudra attendre 62 ans (on espère) pour obtenir la retraite. Rien n'est fait pour les séniors une honte et on n'arrête pas d'augmenter le nombre de trimestres "cotisés" pour obtenir ce graal appelé la retraite pour ces malheureux séniors ! quelle malheur ................

Écrit par : LE ROL | 23/09/2013

Bonjour,

Nous devrions créer un groupe et manifester pour demander la retraite, les chômeurs de 60 ans sont encore des valides capables d'exister dans la société, les chômeurs de 60 ans ne peuvent plus aider les jeunes adultes en difficultés, les personnes âgées en maison de retraite, l’accès aux soins devient difficile, c'est indirectement les actifs qui prennent en charge nos difficultés car ils doivent cotiser d'avantage pour cette paupérisation des chômeurs en fin de droit, combien coûte une dépression de longue durée, une maladie non soignée, une cellule familiale à la dérive?

Écrit par : coutelet | 26/11/2013

j'ai fait toutes les manifestations contres les différentes réformes des retraite qu'elles soient de droite ou de gauche,rien n'y fait tout ces dirigeants sont au service des financiers.il aurait fallut etre encore plus nombreux et employer des moyens plus intimidant face à ces scélérats.

Écrit par : martin | 01/08/2014

je suis au chaumage depuis 2011 la datte de mon sépare a la retraite est fixée pour le premier septembre 2014 c a dire a 61ans et 1mois puisque je suis née en 1953.est ce q je vais continuer a être indemnisée ou pas merci d'avance

Écrit par : meddah | 22/12/2013

bonjour
g commence a 14 ans j ais 57 ans ca fait 3 ans que mon employeur cherche une solution pour me faire partir de l entreprise ou je travail depuis 24 ans on me dit que mon porte feuille clients est devenus trop importemp et que je represente trop de chiffre d affaire a moi seul
mais il est evident qu a mon age on cherche a me sortir (trop chere)
dommage d etre en fin de carriere et de ce battre pour garder sont travail
alord ne me parlez pas des seniors au travail
en plus on ma retirer huits trimestres d apprentissage sous pretexte que mon salaire etait pas asser elleve .d un cote on veus nous faires travailler plus longtemp et de l autre on veus plus de nous
mercis a tous

Écrit par : HARTMANN | 05/01/2014

En fin de droits en fevrier 2013, je n'ai droit qu'à l'ASS,7,60€,calculé sur les revenus 2012, puis suite maladie en 2013,0,68€...erreure pole emploi, retour a 7,60€...mais contestation de ma part...revenus de ma femme 1000€,allocations revues a 15,90€, nouveau dossier en cours janvier 2014, toujours avec demande de l'avis d'impôts 2012....je suis très inquiet,déjà 1500€ a trois .....très difficile...les réserves s'épuisent... je dois attendre 2017 et 9mois...pour la retraite...le temps va être long...bon courage également aux fins de drois 1952.
Cet ASS n'est pas adaptée a ceux qui ont travaillés plus de 34 ans.
La précarité avant le taux plein..
Voir l'exonération de la taxe d'habitation... etc...trouver ces aides,chercher seul car personne pour vous apporter cette forme d'aide, se battre toujours se battre toujours contrôler le boulot des administrations, toujours toujours toujours.....

Écrit par : belzacq | 22/01/2014

ma situation est presque identique,j ai 60 ans il me manque 5 trimestres cotises pour beneficier de la retraite suis en fin de droit assedics on ma refuse ma demande d ASS pour depassement du plafond de 40 euros on vas probablement me refuse le RSA .Je dois survivre sans aucun revenu pendant 23 mois exactement
voila ma situation sommes nous considere comme des etres humains ,comme des citoyens francais ou comme des moins que rien ?

Écrit par : altoman | 26/02/2014

Nee en 1956 j ai commence a travailler a 14 ans comme beaucoup a l epoque puis travail en usine a 26 ans 3 enfants j ai pris juste 6 mois a la 3 eme car il n y avait pas les aides d aujourd hui en conge parentale.
Carriere interrompue en 1980 par 2 ans de chomage et enduite 26 ans dans la meme entreprise
En 2009 licenciement economique la bilan competence ou l on me dit vous pouvez etre conseilliere en insertion et oui 23 ans de social en plus de mon travail en etant passe par tout les mandats social dans une societee cela forme aux lois et au social.
Je fais une 1er EMT a l afpa j etais comme un poisson dans l eau sauf que la j apprend qu il faut le bac+2 pour pouvoir pretendre a la formation de 9 mois a paris apres tests evidemment.
Bien sur a 14 ans on avait le bac j ai galere un peu fais des passeports informatiques pour me perfectionner et la j apprend que je peux faire une formation diplomante en vente pourquoi pas j adore le commerce.
Donc tests pole emploi reussis haut la main entretien avec la responsable du centre et pole emploi pour rentree en formation idem je suis prise ouf
5 mois de formation stage en magasin avec 18 autres candidats de 17 a 32 ans et moi 54 il ne faut pas avoir de complexes
Passage de l examen recue formation diplomante niveau 4 equivalent bac pro pas mal toute contente je me suis mise a faire mes CV .
La retour de baton et oui dans le commerce aussi on est trop vieux on prefere des jeunettes qui tirent la gueule ne savent pas sourire et vous disent merci du bout des dents desolee mais je l ai trop souvent vu pour ne pas etre honnete
Forum pour l emploi je me vois proposer un VDI genial enfin on ne nous dit pas tout non plus sur ces doit disant travail bien pour completer un salaire ou une retraite
2012 pole emploi fait une reunion pour de la telephonieil faut un niveau 4 sauvee par la formation de vente j ai le niveau
Je m y rend et la 70 personnes pour 15 places en formation bon n ayant rien a perdre je passe les tests et miracle je suis prise
2 mois de formations pour apprendre a etre tout ce que vous adorez au telephone
Bien sur stage en entreprise et miracle 3 mois apres la societe ou j avais effectue mon stage en vente m apelle pour un remplacement de conge maternite 4 mois de travail super surtout que j arrive sur mes fin de droit en aout et nous sommes en mai 3 jours plus tard la societee ou j ai fais de la telephonie m apelle pour egalement uun remplacement de maladie la j avoue que je revais j ai fais un entretien avec le gerant de projeteo je le nomme car il a ete vraiment bien je lui ai explique que j avais donner ma parole au groupe Paramat pour le conge mat et que je pouvais le depanner jusqu a ce que je prenne
l autre poste.
Il a jouer le jeu j ai donc cumuler plus de 1000 heures de travail entre juin 2012 et fevrier 2013 la jai fais recalculer mes droits repartie pour 215jours d indemnites
Fin fevrier comme j avais garde contact avec mes collegues de Projeteo j ai appris que durant les mois precedents le gerants n avait pas garder les 2 CDD qu il avait pris quand je suis partie et la celui ci m a recontacter pour un CDD en mi temps comme je l ai dis plus haut en tant qu ancienne deleguee syndicale j ai garde l habitude de lire les droits du travail et surtout les changements
C est moiqui lui ai proposer de ce renseigner pour me fairee un CUI par pole emploi nous avons ete tout les 2 gagants lui par des aides d etat comme c est une petite structure et moi un 20 heures au lieu d un 17h30 a la base
Cela a dure un an me permettant d avoir un salaire correcte et me refaisant des droits
Depuis fevrier 2014 de nouveau la galere et oui j aurai pu encore faie un an car la personne que je remplacais sortait d un cancer du sein et comme elle avait une pension d invalidite et son mi temps cela lui permettait de vivre et moi aussi sauf que le CUI est d un an dans le prive contrairement au CAE dans le public ou c est 2 ans et sans cette aide d etat la societee ne pouvait pas couvrir les frais de 2 personnes a 20 heures.
Je rage car avec cette annee de plus je terminais mew 166 trimestres pour partir a 60 ans la je me retrouve a 58 ans passe a galere pour 3 trimestres soit d apres la nouvelle loi de janvier 450 heures de travai en sachant que je cumul car je suis reconnue travailleur handicapee
Et je rage doublement car mes formztions que j ai fais pour essayer de m en sortira un age ou beaucoup baisse les bras et bien ne seront pas pris en compte en trimestres cotises par 50 jours de formation car ceci demarrera qu au 1er janvier 2015 et ne sera pas retroactif donc un conseil pour les seniors qui arrivent attendez 2015 si vous avez unde formztion longue a faire
Et mon coup de gueule sur cette loi c est les trimestres de maternite cotises lisez bien le texte
Sera pris en compte le trimestre ou est survenue la naissance
Ma fille est nee le 27 decembre 1977 j ai pris 6 mois de conge car j avais 2 autres enfants nee en 1973 et 1976 donc 3 enfants en 4 ans et bien sur il me manque un trimestre en 1978 generalement on prend un conge apres un accouchement et non avant ayant repris en septembre j ai cumuler 3 trimestres et bien la loi ne s applique pas dans mon cas
Donc j ai fais mon bilan de carriere je suis a 163 trimestres cotises avec les 4 cotises pour le chomage
Et voila je suis de nouveau en train de rechercher une solution car fin septembre je rejoindrai les rangs de ASS ou RSA
Belle fin de carriere et Pole Emploi ne peut pas me dire que je ne me suis pas former durant mes periodes de chomage mais il faut avouer que lon se demande pourquoi et oui zut je suis nee en 1956 et j ai pris 4 trimestres en plus dommage avant la reforme je sortirai des statistique chomeur a 60 ans la j y serai 2 ans de plus je piquerai un job a un jeune ou je rejoindrai avec les 1000 eutos de retraite a mon mari un peu plus dans la population pauvre car plus de mutuelle n y de voiture donc plus de boulot
Quand allons nous manifester dans la rue les seniors retraite pauvre ou mis au rebus par la societe et tout ces polititiens a qui par notre travail nous avons pendant des annees enrichis payer les retraites de nos anciens je suis ecoeuree degoutee de mon pays pour qui le mot travail n a plus de sens
Non les seniors au chomage ne sont pas en pre retraite comme beaucoup le pense mais plus en enfer Merci de m avoir lue
Sylvette

Écrit par : lecot | 16/06/2014

il est beau le modèle social français...ça me fait bien rire,il faut bien ouvrir le yeux et s'apercevoir qu'il est grignoté,comparez le à ce qu'il fut ne serait-ce seulement une vingtaine d'année.nous sommes en déclin social comme la plupart des pays qui nous entoure...faut pas se leurrer,j'ai pratiquement 60 ans j'en parle en connaissance de cause.

Écrit par : martin | 01/08/2014

Martin : Il fut un temps ....
Les syndicats étaient subventionnés par les cotisations des adhérents . Un syndicat sérieux avait du pouvoir .
Subventionner les syndicats avec l 'argent du contribuable a été une erreur monumentale en résultat de 68 .
Accepter que les syndicats du privé soient géré par des fonctionnaires en est une autre ( d ' erreur )
La création de l ' UE était une grande idée , nos dirigeants , sous main mise des gros actionnaires et des banques ont vite transformé l ' UE en source de profits et en main d ' oeuvre à bas coût .
Tout cela fait que le milieu du privé n 'a plus la capacité de se regrouper et de réclamer des droits . Les gouvernements successifs ( n ( oublions pas les députés ) rognent les avoirs gagné par nos anciens . Cette situation se prolongera jusque l 'éclatement de la colère du peuple .. mais quand ?
Le "social " , payé par les contribuables et coûtant très cher n 'a qu ' un but : éviter la révolte . Les gens en arrivent à croire que l ' ouvrier coûte trop au patron , jamais n 'est mis en cause les prélèvements abusifs , les taxes trop nombreuses ...
Même le petit retraité est classé comme privilégié , 1) par des nantis politicards
2 ) par des fainéants n 'ayant jamais travaillés .

Écrit par : ancien | 20/08/2014

Je voulais aussi vous dire : A 58 ans j 'ai été licencié aux torts de mon employeur .
J' ai eu droit à ma prime de licenciement au centime près , ce qui m' a pénalisé de 75 jours de carence à mon inscription à l 'ANPE .
a 60 ans , la retraite . Calcul fait , j 'en suis arrivé à 300 euros de moins par mois qu 'au chômage . Une grande partie de ma carrière , j 'ai cotisé au plafond de la SS ( plafond qui augmente tous les 6 mois ) , cotisé peu ( par rapport ) pour le chômage , et grâce aux lois scélérates votées entre temps par l 'état , ( calcul sur 25 ans ) j 'en arrive à ce résultat .
Je ne me plains pas , elle reste correct ( par rapport à des malheureux travailleurs de force ) , mais je trouve cela injuste .
N ' oublions pas tout simplement que le patronat ( les actionnaires ), chargé de tous les maux n 'est coupable de rien . Il investi de l 'argent , il est normal qu ' il en gagne .
Le vrai coupable est la politique , les avantages accordés à des personnes , les différents régimes de gestions et de retraite , la taxation folle pour compenser les dépenses de l 'état ....

Écrit par : ancien | 21/08/2014

57 ans, licencié économique en 2011 (statut cadre) après ma convalescence suite à un pontage coronarien, vais être en fin de droits ASSEDIC début 2015 ; travaillé à 16 ans, avec une formation de plombier chauffagiste, opéré d'une épaule il y a 6 mois (j'ai soulevé des chaudières et des radiateurs en fonte), mais ce n'est pas (d'après le médecin conseil) une maladie professionnelle..., diabétique insulino-dépendant.....pas assez malade pour être en invalidité et dispensé de travail, trop malade pour travailler à plein temps, dans le métier....personne ne veut de moi.... trop jeune pour partir en retraite......je vais faire quoi moi en 2015 ?? la manche ??? avec presque 40 années de cotisations....C'est lamentable..... Bien malin celui qui trouvera une solution décente à mon problème....

Écrit par : ROBERT | 26/08/2014

allez sur le forum défense AER Ilsse battent pour le rétablissement de l'allocation équivalent retraite et cherche des volontaires pour écrire

Écrit par : MARTINE | 18/09/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique