logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

13/09/2013

Yannick Moreau défend la réforme Ayrault

Yannick Moreau, l’ex-présidente de la Commission pour l’avenir des retraites, dont les travaux ont servi de base au projet de loi du gouvernement, juge la réforme Ayrault  « Importante et structurante. » Invitée, le 10 septembre, par l’Association des journalistes de l’information sociale (Ajis), la conseillère d’Etat, qui fut la première présidente du Conseil d’orientation des retraites de 2000 à  2006, est revenue sur la genèse du rapport qui porte son nom. « C’est plutôt du bon travail », a-t-elle commenté. « Est-ce qu’il peut être utile ? Oui. Est-ce que c’est du solide, ? Oui ! »


Récusant le terme de « réformette » dont est qualifié le projet par l’opposition, Yannick Moreau place le texte dans la continuité des actions entreprises par les précédents gouvernements. « Dans un contexte extrêmement difficile, le sujet n’est pas frappé d’immobilisme, assure-t-elle. "Le gouvernement est prudent, il ne veut pas mettre les gens dans la rue, mais il agit quand même. »

La réforme de 2013 est, selon elle, aussi « structurante » que celles de 2003, 208 et 2010. C’est ce qu’elle appelle le « nouage » entre les réformes de droite et de gauche. Structurante, la loi de 2013 le serait en particulier en raison du dispositif de pilotage des régimes qu’elle va instituer. « Pour la première fois, on introduit un rendez-vous annuel de pilotage », détaille Yannick Moreau. Le projet prévoit en effet un conseil de surveillance qui tirera, si nécessaire, le signal d’alarme et formulera des recommandations. Ce qui laissera aux pouvoirs publics des marges de manœuvre pour intervenir.

Selon elle, il est politiquement difficile de faire supporter davantage d’efforts aux régimes du secteur public, encore engagés dans la réforme de 2003.  Augmenter les cotisations au même rythme que dans le privé dans un contexte de gel des traitements des fonctionnaires équivaudrait à « agiter un chiffon rouge » contre-productif.

Yannick Moreau se félicite par ailleurs que la remise à plat des droits familiaux et de la réversion ne figurent pas dans le projet de loi. Car le sujet est des plus complexes, tant les dispositions varient d’un régime à l’autre. « Cela nécessite une concertation à part entière, reconnaît-elle, mais je pense que l’on y reviendra. »

« La situation démographique des régimes se dégrade jusqu’en 2035. Mais cela  ne va pas durer indéfiniment » a-t-elle rappelé. Mais, de son point de vue, il est impossible d’échapper au report de la durée de cotisation à 43 ans. «La France ne peut pas rester à l’écart du mouvement général qui veut que pour garantir de bonnes retraites il faut travailler plus longtemps, a-t-elle averti. Sinon, elle devra augmenter les prélèvements sur les actifs de manière excessive. »

 

Commentaires

Je regrette, mais toutes ces réformes ne sont que de la poudre aux yeux, par lâcheté devant l'ampleur du problème. La réforme des retraites en France ne peut passer que par une refonte totale et une uniformisation des régimes. Toute autre solution ne sert que d'esquive pour éviter de fâcher quelques catégories de gens privilégiés qui ont en son temps obtenu ou se sont attribué des avantages qui se justifiaient peut-être à l'époque, mais qui n'ont plus lieu d'être en un temps où l'immense majorité des citoyens souffre de la crise et où l'esprit de solidarité ne souffre aucune défection catégorielle. On fait porter le poids de cette réforme aux plus vulnérables par ce système. Dans un temps où notre économie est vitale, on n'organise pas mieux la répartition des charges dans toute la chaine de cette économie. Il ne s'agit pas de défendre les entreprises en tant que telles mais de revoir comment produire plus équitablement et efficacement pour pouvoir aller de l'avant. Ce problème est indissociable de la réforme des retraites, car c'est un tout que nos politiciens sont incapables de gérer car ils ne sont pas crédibles et malheureusement, pour les principaux: incompétents.

Écrit par : boisse | 15/09/2013

Enfin une analyse juste et claire à laquelle j'adhère complétement. Pour argumenter un peu, il ne faut pas oublier que la perte de la part et demie pour les veufs et les veuves (le gros du peloton des retraitées) depuis cette année, puis la fiscalisation des 10 % pour celles qui ont plus de 3 enfants et plus, vont rendre imposables toutes celles qui ont environ 1000 euros de retraite par mois et qui ne l'étaient pas . Ce n'est pas l'impot sur le revenu qui est dramatique, mais la cascade qui en découle : perte de l'abattement partiel de la CSG, 3,5 % en moins sur la pension, perte du dégrévement de la taxe d'habitation et de la redevance TV, de la taxe foncière pour celles de plus de 80 ans propriétaires de leur logement, ou baisse de l'allocation logement pour celles qui sont locataires. Bien sur que la défiscalisation des 10 % pour familles nombreuses est une niche fiscale, mais parce que certains en tirent avantage, ce n'est pas normal par exemple qu'un couple de retraités enseignants qui a a eu 3 enfants et touchent 5000 euros aient 10 % de ses pensions défiscalisées, mais est ce une raison pour supprimer cet avantage aux veuves à faible pension, la majorité des retraités, démographie oblige. Evidemment ce n'est pas cette population vulnérable qui va descendre dans la rue. Par cette réforme qui n'en est certainement pas une il y a maintenant quasi égalité de revenus entre une retraitée qui a eu une activité professionelle a faible salaire toute sa vie et a élevé plus de 3 enfants, et qui vit seule, avec un retraité qui touche le minimun vieillesse parce qu'il n'a pas le nombre d'années requise et qui n'a pas eu d'enfants. Je suis étonnée aussi du silence des médias sur ce sujet.

Écrit par : marie | 15/09/2013

Il est évident que cette personne ne va pas critiquer une décision dont elle est en partie responsable et certainement prise avec comme d'ordinaire avec des statistiques, comptables qui ne reflètent que ce qu'on veut leur faire dire. La réalité, c'est qu'on se sert des retraites pour faire vivre correctement des personnes qui n'ont jamais travaillé et cotisé et que pour cela on fait travailler et cotiser plus des personnes qui ont travaillé ou qui travaillent. Pour aider les nouveaux français récemment naturalisés et qui bien entendu ont des aides pour s'intégrer), les jeunes qu'on aide à étudier (doués ou pas) jusqu'à plus de 20 ans parfois, et au chômage ensuite, au lieu de leur donner du travail. On va avoir dans quelques années des vieillards qui à 70 ans seront encore obligés de travailler pour avoir un peut d'argent pour faire vivre leurs enfants de 50 ANS. Il n'y a pas de miracle avant ON travaillait à 12 ans et maximun 16 ans et on cotisait pour la retraite dès cet âge, comme mes parents et leur parents, et notre génération. Les jeunes au boulot les vieux au repos, comme par le passé, et les retraites pour ceux qui ont cotisé ou que l'on a mis de force au chômage.

Écrit par : solamie | 15/09/2013

la meilleur réforme des retraites a été celle de 2003 avec la canicule 15 000 de moins !

Écrit par : vall | 20/09/2013

tout à fait d'accord avec Solamie
Ces politiques se permettent toutes les fantaisies avec notre argent sans nous demander notre avis. Marre d'entretenir des gens qui nous apportent rien et à qui on donne tout pour rien et de plus nous crache à la figure comme remerciement. France terre d'asile des mauvais et refouloir des beaux et des bons. Dur dur pour les gents comme mon voisin boulanger qui se lève à 2 h.du matin et travail jusqu'à 19h avec son épouse pour gagner peu mais assez pour nourrire et payer des retraites à ceux qui n'ont jamais participé mais exigent qu'on leur mette leur couvert sous prétexte qu'ils ont des droits.
Autres privilèges inamissibles de nos hauts fonctionnaires et moins hauts d'ailleurs
aux régimes très spéciaux (et oui toujours avec notre argent) Pourquoi un chauffeur de fonctionnaire gagnerait € 5 000 alors que le routier aura € 1 800 dans des conditions que nul ne peut ignorer. Pourquoi un paysan ou éleveur qui travail pour nourrir notre population ne peut pas en vivre décemment ? Pourquoi être payé 13 mois ou 16 mois alors que beaucoup ne travaillent même pas 7 mois de l'année ? et la liste est longue .
Il serait temps que les plumés se réveillent en exigent que l'on nous rende notre argent .
Je suis retraité, travaillé dès 14 ans durant 42 ans à raison de 60 à 72 h semaine, sans mutuelle, sans 13ème mois + 3 ans de force au chomage aide aujourd'hui enfants et p petits enfants car parents travaillants (dans le privé) à 2 mais avec salaires si bas que difficile de subvenir aux besoin les plus élémentaires de la vie courante. Alors que les régines spéciaux de Mr Ayrault commence à montrer l'exemple SVP !!

Écrit par : jean.simon | 15/09/2013

Les paysans ne sont pas les plumés, car une fois à la retraite ils vendent leur cheptel, leur terres, les stabulations , le matériel agricole qu'ils ont obtenu à coups de subventions, etc. ils ne sont pas du tout à plaindre. Seuls les salariés agricoles ont de petites retraites.

Écrit par : vall | 15/09/2013

Allez voir les céréaliers de la Beauce et de la Limagne s'ils sont pauvres ! Et avec quels genre de véhicules ils roulent.Une exception française: les franchoulliars sont toujours entrain de se plaindre la bouche pleine !

Écrit par : vall | 17/09/2013

Il y en à marre de se gouvernement,je voie que depuis 30 ans sur qui il tape pour faire
rentrée du fric dans la caisse ,les travailleurs ,les familles,qui ont élevées plus de trois
enfants ,les jeunes qui n'ont pas de boulots ,et(oui il faut que les parents les nourrices ce
n'est pas l'Etat),et encore si ceci ne s'ont pas à la chome),Ah,,maintenant,,les retraites,,
ils ont la belle vie avec le smig avec 72 ans de service (c'est mon cas ,un peu plus avec
la complémentaire),la question ce pose??pour eux évidemment ! ils touche leur pensions
depuis 25 ans,,ils s'ont trop vieux ils vides les caisses,,ils faut les taxer plus !!,je vous jure
il y en a qui pense ,qu'il faut abrégé leur existence,,,d'ou la lois qui ce prépare en ce sens
nous, les personnes agés si ont vies plus vieux,c'est une belle avancée que nos savants
médicaux ont réussis à faire,et je crois ce gouvernement est incapable de pensée plus loin que le bout de leur nez,,,,,,Socialiste c'a n'excite plus,,,88 ans = vous m'avez compris......

Écrit par : camilleri | 16/09/2013

Allez voir ce qui se passe en Grèce, Italie, Espagne. Arrêtez de vous plaindre en permanence. La France est le meilleur amortisseur social au monde: RSA, Alloc, Indemnités chômage, minimum vieillesse, etc

Écrit par : vallet | 16/09/2013

Tout à fait d'accord avec somalie et jean simon. Incroyable de voir un gouvernement qui se dit socialiste, jouer au boucher avec notre sécu. Les retraites sont traitées avec la plus grande hypocrisie par les élus; les privilèges des fonctionnaires de tous bords n'ont plus lieu d'être il faut uniformiser tout ça. C'est la justice la plus élémentaire; que penser des médias et de nos centrales syndicales, plus soucieuses de ménager une grosse partie de leurs adhérents que de défendre ceux qui sont toujours saignés (le privé), les nouveaux serfs de la République. Tous ces représentants de ces mille feuilles de notre société, parasites élus, ont intérêt à changer de cap, ils ont bien alimenté la révolte qui s'annonce.

Écrit par : castrais | 17/09/2013

Encore une fois, arrêtez de mettre tous les fonctionnaires dans le même sac ! Il y a plusieurs catégories : A, B et C. Ceux de la dernière ont de très petits salaires, et guère plus pour certains de la catégorie B.

Écrit par : Bernard C. | 30/09/2013

Pour les fonctionnaires, il faut aligner les cotisations sociales sur celles du privé, c'est cela la solidarité. Et supprimer les avantages des régimes spéciaux. ( on ne met plus de charbon dans les locomotives et ne s'arretent plus pour prendre de l'eau pour produire la vapeur)

Écrit par : vall | 30/09/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique