logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/09/2013

Réforme des retraites : paroles de manifestants

La réforme des retraites a passé l’épreuve de la rue le 10 septembre. De 155 000 manifestants, selon la Police, à 360 000, selon la Cgt, ont battu le pavé des villes françaises, à l’appel des syndicats CGT, FO, FSU, et Solidaires. Une mobilisation soutenue par 61% des Français selon un sondage OpinionWay. A Paris, ils étaient de 15 000 à 50 000 (selon les sources) à défiler de République à Nation pour exiger du gouvernement qu’il revienne sur son projet de loi. Morceaux choisis recueillis dans le cortège.

 


Jeans et blouson vert pâle, badges Cgt  au revers, Bernard Thibault, l’ex-patron de la centrale de Montreuil, s’est fondu dans la masse des marcheurs, presque anonyme… « Je pense qu’une majorité des gens qui sont ici et qui ont contribué au changement l’an dernier s’attendaient à autre chose. Mais il ne faut pas rester dans la déception car on ne construit rien dans ces conditions et nous sommes là pour aider les gens à se défendre face aux employeurs qui exercent, eux, un lobbying très structuré», commente-t-il. « Allonger la durée de cotisation est une position hypocrite. Cela revient à repousser l’âge de départ, tout le monde le sait… Alors qu’en 2010 tous les partis de gauche soutenaient un mouvement contre le report de l’âge, poursuit-il,  Nous sommes face à une approche comptable de la situation et en aucun cas dans un débat social et politique. C’est le même exercice que la précédente majorité ! »

Colette et Jean-Paul, 63 et 58 ans, ne cachent pas leur déception. Colette est à la retraite depuis trois ans. Jean-Paul va bénéficier du départ anticipé pour carrière longue à 60 ans. « Hollande continue la politique de Sarkozy, c’est un comble.  On parle d’évasion fiscale et bien qu’attend-t-on pour récupérer cet argent au lieu de se rattraper sur les petites retraites ! », fulmine-t-il. « Je touche 1200 euros. Ce n’est pas facile…, glisse Colette, on ponctionne les retraités, mais pas les actionnaires. Et c’est un gouvernement de gauche qui prend cette décision ! Je ne comprends pas. Je plains les jeunes qui ne savent pas quand ils partiront. »

Bonnet phrygien vissé sur le crâne, Claude, 65 ans, arbore un panneau au slogan ironique : « La retraite avant l’arthrite ». « J’espère que ceux qui sont derrière moi pourront se reposer avant d’avoir travaillé 45 ans ou atteint un seuil au-delà duquel le travail devient insupportable. La retraite est le temps de la liberté et de la convivialité. C’est un droit pour tous », lâche l’ancien instituteur « Je suis déçu. Hollande devrait forcer à gauche : revaloriser les salaires, taxer les profits et pas les retraites. »

Sylvie, elle, est encore en activité. Professeur dans un collège, elle doit partir à la retraite dans deux ans. « Normalement. Parce que j’ai commencé à travailler tôt…J’espère que rien ne va changer pour moi », s’inquiète-t-elle, Mais je suis là aussi pour mes filles qui ont fait des études longues. Jusqu’à quel âge devront-elles travailler pour avoir une vie décente ?» . Une question que Joëlle, la trentaine souriante, ne cesse de se poser. Elle est venue de Bretagne pour manifester. « Je veux le retrait du projet qui va m’obliger à travailler bien au-delà de la limite de l’exercice correct de ma mission. Je suis inspectrice sanitaire en élevage et je ne me vois pas à 67 ans sur le terrain, résume-t-elle, j’aimerais vraiment profiter de ma retraite . »

En queue de la manifestation les étudiants de l’Unef donnent de la voix : « Chômeurs à 65 ans, précaires à 67 ans ! On n’en veut pas ! » clament-ils. Au premier rang : Lolita, 23 ans, étudiante en traduction et Valentin, 22 ans, étudiant à Science-Po. « La réforme est un mauvais signal envoyé aux jeunes, explique la jeune femme. Demain, ils devront choisir entre travailler ou poursuivre des études ; ce qui les pénalisera puisqu’ils devront partir plus tard ! Or, si l’on ne fait pas d’études, on ne trouve pas d’emploi qualifié…. Et c’est aussi une régression pour la société qui a besoin de gens formés ! »

Valentin poursuit : « On ne peut pas dire pendant la campagne présidentielle que la jeunesse est la priorité du quinquennat et faire une telle réforme qui va avoir un impact fort sur les jeunes. Beaucoup partiront à la retraite avec une décote et les plus riches cotiseront à des systèmes privés ! Ce qui fragilisera la Sécurité sociale qui doit bénéficier aux jeunes, aux précaires, aux retraités… »

 

Commentaires

J'ai été maman au foyer avec 3 enfants , donc j'ai une retraite de 517 euros .

J'ai quand même travaillée avant d’être maman .

QUE FAIRE AVEC SI PEUT ?

Écrit par : lichtenberger | 01/10/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique