logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/04/2013

Taxer l'héritage pour sauver le modèle social ? Des économistes montent au créneau.

Pendant la crise, les économistes poursuivent leurs travaux. Un colloque de la Chaire « transition démographique, transition économique », qui regroupe la fine fleur des universitaires français (CNRS, Ecole d’économie de Paris, Science-Po Paris, Ecole centrale, universités de Paris, Evry, Nanterre, Lille, Lyon, Le Mans, Marne la Vallée), vient de se pencher sur l’avenir du modèle social français, lors d’un colloque organisé fin mars à Paris. Trois axes ont été identifiés par les experts : refaire du patrimoine un levier économique, remettre le travail au cœur de la société, rationaliser le système de retraite. Autant de dossiers qui concernent les seniors. Certes, l’exercice relève de la prospective, mais ces travaux sont censés éclairer les décisions publiques (c’est du moins l’objectif…).


Les chercheurs constatent que le poids du patrimoine, plus important en France que dans le reste de l’Europe, entrave le dynamisme du pays. « La France vit le retour de la société patrimoniale avec cette particularité que les rentiers sont de plus en plus âgés », soulignent-ils. Or, les seniors privilégient les placements sûrs aux investissements plus "actifs" et risqués, mais orientés vers le secteur productif. La part croissante occupée par le patrimoine dans la société « va à l’encontre de l’égalité des chances et n’est pas forcément efficace économiquement », avertissent les économistes. Car les bénéficiaires ne sont pas toujours « les plus aptes à la gestion des biens et elle pousse les héritiers à l’oisiveté ». Et d’enfoncer le clou : « Le véritable enjeu des décennies à venir n’est pas le financement du système de retraite, ni les conflits intergénérationnels, mais une réalité beaucoup plus sombre : travailler rapporterait désormais moins qu’hériter. »

Taxer davantage les héritages (200 milliards d’euros par an de transmissions qui rapportent aujourd’hui 10 milliards à l’Etat)  pour favoriser les donations vers les jeunes permettrait de remédier à cette situation. « Pour les jeunes esprits entrepreneurs, la probabilité d’avoir créé une entreprise avant 40 ans passe de 29% à 39% en cas de donation », précisent-ils.  Pour lutter contre la reproduction sociale (la concentration du patrimoine, via l’héritage, dans les mains des mêmes familles) et endiguer  le creusement des inégalités, les chercheurs proposent de défiscaliser les dons aux fondations d’utilités publiques en faveur de la jeunesse défavorisée. Une manière de donner un caractère solidaire au patrimoine. Hors du cadre familial.

Le patrimoine des retraités pourrait aussi financer la prise en charge de la dépendance. « Nos travaux montrent que si les seniors consommaient ne serait-ce que 5 milliards de leur patrimoine immobilier  (ndlr : environ 75% des ménages retraités sont propriétaires) en services à la personne, cela permettrait de créer 125 000 emplois à l’horizon 2017 », expliquent les universitaires, qui promeuvent un dispositif existant mais peu utilisé :  le viager intermédié partiel , le VIP. Dans ce cas, l’acheteur n’est plus un particulier mais une banque ou une société d’assurances qui verse une rente aux vendeurs.  

Quant à la retraite, les économistes sont favorables à l’abandon du système par annuités en vigueur, au profit de la retraite par points. Ils défendent également l’augmentation de la durée de cotisation pour reculer l’âge de la sortie du marché du travail. « La première mesure serait de supprimer les dispositifs désincitatifs au travail », notent-ils, et de restreindre la durée des prestations chômage des seniors… Difficile à entendre dans le contexte actuel ! Le chômage des plus de 50 ans n’en finit pas de croître : 967 800 seniors étaient inscrits à Pole emploi en février 2013, soit une augmentation de plus de 15% en un an.

 

Commentaires

La plupart de ces pistes de réflexion semblent pertinentes, surtout celle relative au financement de la dépendance. Une nécessité à laquelle les séniors "privilégiés" doivent naturellement participer davantage que les autres...

Écrit par : isa | 21/04/2013

oui tiens pourquoi pas!!!! c'est qui les friqués!!! des pauvres gens qui toutes leur vie ,travailler, travailler, pas de vacances,pas de sorties!!!et maintenant vous voudriez quoi!! leur prendre le peu qui reste et aussi leur dignités!!! vous rêvez!!! il y a que la manifestation dans les rues et bien nous sommes prêt.....nous aussi nous sortirons!!! nous demandons rien seulement du respect que diable!!! çà m'énerve....

Écrit par : londgisuit | 22/04/2013

C'est a dire, le delire americain.
Ou le reve americain pour certain.
Ce n'est pas ma conception de la vie.

Écrit par : Milou | 22/04/2013

Pourquoi favoriser les cigales au détriment des fourmis ?
L'héritage est un système social familial, la sécurité sociale de la famille.
Il est impensable de mettre la main dans la poche du voisin pour mener une politique dispendieuse.
Et si l'état faisait de véritables économies en jugulant les dépenses et en suivant les remarques de la Cour des comptes.
Il est facile de déguiser un nouvel impôts sous une apparence bienveillante soupoudrée de larmoyants propos sociaux de solidarité, solution de facilité d'un Ministère qui dévoile son niveau d'incompétence.
A quand un "audit indépendant" à tous les niveaux de décisions politiques ? A quand la fin des privilèges de ces nouveaux aristocrates des temps modernes qui font de leurs élections un panier de décisions fourre tout (programme en x points) ?

Écrit par : Jamy | 22/04/2013

petites fourmis vous avez une copine...et oui je suis d'accord avec vous...et nous en connaissons beaucoup des cigales....cigarettes , bistrot, et j'en passe...nous avons regarder à 2 fois avant d'acheter ...même le nécessaire...et aujourd'hui en voudrais nous taxer je bouillonne ....nous aussi nous sortirons ..puisque il y a beaucoup de retraités nous leur ferons voir aussi qui nous sommes....grâce à nous...le pays a avancer, ils ont eu besoin de nous...pour leur donner des petits..et maintenant il nous restent encore et encore à payer!!!!et bien je dis N O N ..

Écrit par : londgisuit | 22/04/2013

Après avoir lu une quinzaine de commentaires liés au fait de taxer davantage les héritages, je note que la levée de boucliers provient de personnes à statut social modeste, affolées à l'idée que l'on pourrait toucher à leurs économies d'une vie ou à leur maison. Pourtant tout indique clairement que cette catégorie de la population n'est absolument pas concernée.

Les économistes de l'article
- qui déclarent que d'aucuns auraient davantage intérêt à être rentier qu'à travailler,
- et qui ciblent une trop grande disparité entre le montant du patrimoine de certains et le potentiel de jeunes entrepreneurs défavorisés

ne font que proposer aux détenteurs de patrimoines forcément substantiels des formules dont celle du VIP, (j'ai dû moi-même aller en chercher l'explication pour mieux comprendre de quoi il retournait) ou celle du don défiscalisé permettant aux plus jeunes générations de profiter d'un accès plus rapide à un héritage.
Quant au financement de la dépendance, il y a déjà un bon moment qu'il est un élément de nos mutuelles et que les personnes âgées qui en ont les moyens n'hésitent pas à utiliser les services de proximité existants, je ne vois là aucune nouvelle approche permettant des création d'emplois ceux-ci existant déjà.

Mais dans les réactions générales, il y a de la méfiance et en cela je rejoins le scepticisme ambiant sachant que les idées de taxation tous azimuts poussent comme des champignons.
Jeanne

Écrit par : Jeanne | 22/07/2013

Mon mari et moi avons travaillé et surtout nous nous sommes privés toute notre vie pour avoir notre maison.
Croyez vous que nous la prendre pour donner aux plus défavorisés ferait d'eux des gens plus aisés.
Un exemple : Pourquoi, un collègue de travail qui a gagné toute sa carrière le même salaire que moi et qui avait par conséquent le même train de vie que moi est aujourd'hui obligé de payer un loyer, alors que moi j'ai acheté une maison (me suis privé pour la payer) et ne paie plus de loyer ?
C'est parce qu'il a, au fil des années profité : vacances, voyages, belles voitures, téléphone dernier cri.
Bref il a fait la cigale.
Et aujourd'hui il faudrait que ma maison serve à donner à ces cigales (qu'on appelle défavorisés) pour qu'elles continuent à dépenser.
Je ne suis du tout d'accord.
Et ce n'est pas parce qu'on m'aura pris ma maison que ça donnera du travail aux jeunes.
Les jeunes défavorisés comme vous dites si bien, c'est du travail dont ils ont besoin, mais beaucoup d'entre eux n'en veulent pas.

Écrit par : Oliver | 22/04/2013

d'accord ....il ne faut pas en rester là.....dans ce pays il y a trop de gens "cigales" qui attende que nous " pauvres fourmis " nous nous éreintions encore et encore pour payer!!! remettons les gens au travail avant de chercher le plus facile!!!cet à dire nous les ainés!!!il faut revoir le chômage et pas de boulot précaire comme le propose les "énarques " les 125.000 emplois!!pour les personnes âgés!!! vous savez ce que cela représente comme travail!! avoir une voiture pour aller de chez l'un à chez l'autre!! des horaires pas possible??et vous croyez que les jeunes vont vouloir faire çà!!!et puis les "vieux " c'est triste!! je plaisante !!!demander au profession libéral "kiné,infirmier,docteur etc etc" ce qu'il pense de çà!!! usant!!!et puis pourquoi faire payer tous les retraités qui dispose d'un bien!!!ils ont bosser dur pour l'avoir....les cotisations doivent être pour tous...même minime.

Écrit par : londgisuit | 22/04/2013

Bien vrai. De plus nous avons payé des impôts et de la TVA toute la vie. On voudrait spolier ce que nous avons durement économisé pour avoir un chez soi pour le transmettre à nos enfants qui peut-être ne pourront pas s'en payer une malgré les efforts : salaires trop bas, chômage, impôts sans cesse en augmentation. Messieurs les érudits réfléchissez et creusez-vous la cervelle pour freiner les dépenses de l'Etat, des Collectivités qui embauchent des gens sans compétences juste pour évoir des bulletins de vote.
D'après ces universitaires mieux vaut dépenser sans compter, faire des crédits et aller à la "soupe populaire", avoir tous les droits sociaux au détriment de ceux qui ont géré pour leur vieillesse et leur famille.
Ouff, quelle France !!!! et l'insécurité en plus : bravo messieurs les conseilleurs qui ne sont pas les payeurs.....

Écrit par : Gasparotto | 22/04/2013

Je suis d'accord avec Oliver, j'ai travaillé et cotisé largement toute ma vie. Me ponctionner comme on le fait actuellement ne donnera pas du travail aux chomeurs. Le train de vie de l'Etat est dispendieux, tant qu'on ne fera pas d'économies il sera toujours plus facile de taxer chaque centime gagné par le Français moyen. Heureusement que les jeunes, ceux qui sont diplômés et dynamiques, peuvent partir pour des pays où ils pourront travailler sans qu'on leur prenne la moitié du produit de leurs efforts.

Écrit par : Porte Ginette | 22/04/2013

Bonjour à toutes et tous.

Vous avez raison!

Prenons encore et encore aux français qui ont épargnés toute leur vie ou fait fructifié un patrimoine après avoir déjà payé tant d'impôts et de charges diverses et variées à notre cher système de soi-disant démocratique contrôlé par nos élus au 3/4 fonctionnaires.

Encore mieux les excuses trouvées pour justifier officiellement cette spoliation que l'on dira certainement "d'utilité publique" (quelques-uns ont semble-t-il oublié la politique des nazis envers certaines populations du 3è Reich, mais bon, notre système éducatif formant désormais des réceptacles à publicité où toi, moi, nous tous en somme, sommes des STARS! on s'étonne donc plus de rien sur la culture des gens).

Bref, et quand tout ce beau patrimoine (des milliards cela fait forcément des envieux quand on n'est incapable de réformer un système en forme de puits sans fond) qui durement accumulé aura été dilapidé et bien instaurons officiellement l'esclavage d'état: "Toi petit français tu es né pour payer encore et encore, et au moment de ta mort nous vendrons aussi ton corps" (un fois ou un reins cela peu aussi rapporter des sous sur le marché mondial des transplantations et être bon pour le trou de la Sécu).

Cela devient LAMENTABLE!

Et après on s'étonne encore que les jeunes se BARRENT à l'étranger pour monter leur société et pour créer les emplois de demain (oui, mais pas pour la France malheureusement!).

Un cercle de connerie sans fin et cela fait déjà 33ans que cela dure dans notre beau pays.

C'est triste!

Alors, FRANCE, Pays que j'aime réveille toi, la force et les idées sont dans ton peuple et non dans ces soi-disantes élites (coupées de la vie réelle: Ah! Paris Capitale et Ville lumière, Ah! les dorures de la République, ces buffets, réunions, concertations, réunions préparant la réunions justifiant la Réunion...) qui nous gouvernent ou détiennent des postes de "Responsables politiques" de génération en génération.

Et oui rappelez, à chaque élection ils remettent tous le couvert: "Votez pour nous, nous avons les solutions pour sortir le pays de la crise!" (Personnellement je n'ai que 38ans et j'ai toujours entendu cela depuis l'excellente sortie du Président Valéry Giscard d'Estaing.)

Les seules solutions et réformes qui seront justes pour "l’ensemble" des français ne peuvent venir que de personnes qui ont travaillés toute leur vie et en ont chié pour obtenir leurs biens.
Attention, je ne parle pas des cadres et compagnies qui ont toujours baigné dans une certaine aisance, mais de nos concitoyens qui se sont élever en travaillant, en économisant le moindre centime pour construire ou acheter leur maison, élevé leurs enfants, financé leurs études, gérés leurs parents âgés et qui aujourd'hui à l'approche ou déjà en retraite, avec du recule sur la société en savent plus que sur ces soi-disantes élites qui ont toujours agit que pour maintenir un système à bout de souffle mais dans leur unique intérêt.

Si vous voulez des exemples et des solutions (modestes à mon humble niveau mais explosives si elles étaient appliquées et personnellement j'en rêve!) pour avoir des marges de manœuvres économiques pour notre État en quasi faillite je vous le rappelle:

- D'après notre actuel Président Monsieur Hollande: vous êtes riche avec 5000€/mois si je ne me tompe: et bien limitons à 5000€/mois brut le salaire globale et cumulé de nos cher élus, haut fonctionnaires, administrateurs publiques, ministres, parlementaires...: en clair le service de l’État et de la Nation n'a pas à créer des Riches!

- Instaurons aussi la déclaration sur le revenus de tous les avantages et remboursements des frais professionnels de nos chers parlementaires (oulala! je me fait 500 ou 700 copains de plus là!) et alignons sur la base des indemnisations des assédics (donc sur le régimes de tous les français: vous savez nous! le petit peuple comme l'on dit dans ces hautes sphères) ces mêmes élus s'il ne sont pas réélus avec un effets immédiat!

- Demandons à notre Président Monsieur Hollande et son 1er Ministre de ne pas toucher leur salaires: pourquoi? me direz-vous: tous deux sont pris en charge à 100% par l’État: nourri, loger et blanchi non? Mais c'est surtout pour l'exemplarité et la vision que ces deux Hommes Politiques doivent avoir de leur Hautes Fonctions dans cette période de crise et aussi parce que tout deux détiennent un patrimoine supérieur à un tout petit million d'euros (Sniff! c'est dure la vie passée en politique ou dans la fonction publique de nos jours: chacun pourra se faire son opinion sur la réelle destination des déficits successifs de notre cher pays et les biens accumulés de nos chers élus, d’où une simple question: Fait-on de la politique pour servir ou se servir? à méditer, quoique certains ont déjà trouver la réponse je pense et se l'applique).

Voilà quelques remarques qui j'espère vous feront cogiter sur la suite à donner dans notre beau pays et à l'action politique à mener pour redonner l'espoir dans notre beau pays que nous aimons tous sans taxer encore et encore des français qui ont déjà tant payés à un État toujours plus gourmand et dilapidateur car il n'y a là aucune solution, sauf la Révolution et nous savons pour ceux qui ont appris leur leçons d'histoire les carnages qu'elle à engendrée.

Bonne journée à tous!

Laurenzoto

PS: chers amis, encore désolé pour l'orthographe et la grammaire, mais j'ai toujours été nul dans ces matières de notre belle langue française. @+

Écrit par : laurenzoto | 22/04/2013

Tout à fait d'accord avec laurenzoto et sur TOUT.
Mon mari et moi sommes retraités et à nous deux, nous arrivons péniblement à 1600 € par mois. Nous avons la chance d'avoir une maison acquise avec beaucoup de sacrifices, tant pour nous que pour nos enfants qui n'avaient pas de télévision dans leurs chambres, de téléphone portable, d'ordinateur etc... Si nous partions parfois en vacances, c'est parce que nous étions logés dans la famille. Mon mari, artisan, travaillait plus de 50 h par semaine et comme il avait l'amour du travail bien fait sans pour autant voler ses clients, nous ne sommes pas devenus riches mais nous pouvons marcher la tête haute. Et il faudrait maintenant que nous laissions notre maison parce que les autres n'ont pas voulu faire d'efforts ? PAS D'ACCORD DU TOUT.
Messieurs les Penseurs, revenez un peu sur terre et laissez d'abord vos propres privilèges avant de vous en prendre à ceux qui ont travaillé toute leur vie sans rien demander à personne.

Écrit par : mounette | 06/05/2013

Inadmissible, on veut nous priver de nos droits, de nos biens et je suppose dans l'avenir de nos vies aussi si on tombe malade et puis quoi? au détriment de la finance, de toutes ces personnes qui profitent du système. Depuis 45 ans on a acquis une maison et alors, on s'est privés
surtout avec 4 enfants à élever, aujourd'hui c'est à nous et on parle de donner cela
à d'autres qui ont vécu plus largement que nous avec des revenus identiques.
Nous sommes outrés.
Que le gouvernement fasse attention, les retraités vont se révoltés.
A l'époque nous n'avions ni portable, ni écran plat , et tout le dernier cri à la mode, on savait économiser et se contenter de ce que nous avions.
Alors laissez nous vivre tranquille messieurs les têtes pensantes friqués.

Écrit par : moon | 22/04/2013

Je ne suis pas d'accord de donnée ce que j'ai gagné trés durement du matin 6h30 au soir 22h30 avec seulement le dimanche après midi de repos et 14 jours de vacances l'an(et en plus déjà donné beaucoup par mes impôts). D'autres personnes avaient les mêmes revenus, mais seulement ils ont voulu profiter de la vie avec des croisières, vacances en club, de belles voitures, les weeks-end au bord de la mer, les sports d'hiver, coiffeur tous les 15 jours,de beaux vêtements, restaurants etc....... moi je n'ai profité de rien, mais ma maison est a moi et je veux qu'elle revienne a mes enfants qui n'ont pas eu de vacances et sorties étant petits. J'ai toujours voulu mettre de côté pour rien demander à l'état pour régler la maison de retraite. C'est trop facile de compter sur les autres apres avoir tout dépenser. Eh bien non , si il le faut j'irais dans la rue manifester,et ce sera bien la première fois. Mais il y a un ras bol.

Écrit par : JEULIN | 22/04/2013

Cet article – ou plutôt ce qu’il propose - est une HORREUR :


Voyons cela :

1er paragraphe :

Si nous TAXONS vos maisons et patrimoines « les jeunes pourrons plus facilement entreprendre »



Paragraphe suivant :

Et HOP-LA ! : si on taxe nos maisons et patrimoines, on solutionne le pb de la dépendance.


Paragraphe suivant :

Et puis si vous, propriétaires n’arriverez plus à payer vos taxes, ben on propose un nouveau viager : le « le viager intermédié partiel , le VIP. Dans ce cas, l’acheteur n’est plus un particulier mais une banque ou une société d’assurances qui verse une rente aux vendeurs. »

Ben tiens, et en plus c’est seulement les lobbys de la banque et des assurances qui gèrent le pactole…..


Dernier paragraphe :

On propose d’arrêter les aides aux chômeurs âgés.



Et ça se prévaut "économiste" du CNRS et autres organismes « indépendants »….. Vous ne lisez pourtant là dedans que du léchage aux lobbys des assurances, des banques et surtout des administrations autour des gouvernements.

Préparons-nous à pleurer et à avoir faim.

Écrit par : Jean | 22/04/2013

JE SUIS D ACCORD AVEC VOUS E T S IL LE FAUT JE DESCENDRAI DANS LA RUE...
ACTUELLEMENT J AI HONTE D ETRE FRANCAIS ET DE VOIR OU NOTRE
GOUVERNEMENT NOUS EMBARQUE..
OUI DE L ARGENT ON PEUT EN TROUVER FACILEMENT DANS LA REPUBLIQUE
ILS NE SONT PAS AU SMIC ET COMMENT PEUVENT ILS COMPRENDRE LA VIE D UN
OUVRIER AU SMIC....C EST DE LA COLERE QUE JE RESSENT...

Écrit par : Grange | 22/04/2013

eh bien , moi qui ai beaucoup travaillé, comme la plupart de ma generation, je n ai qu un bien, mon logement que je vendrais peut-etre, avec l accord des enfants si je vais en maison de retraite. Si on me taxe trop, je me retrouverai a la rue comme les SDF apres cinquante ans de travail. Ou est la justice dans tout ça???
Qui a pu pondre des textes aussi debiles, sans connaissance des problemes du 3é et 4é age??? Je suis atterée de tant de sottises.

Écrit par : lenoir | 22/04/2013

C'est trop facile ou bien il faut faire comme tout le monde vendre son patrimoine durement acquis pendant toute une vie de travail et de privations et faire comme certain le dilapider et dire après moi le déluge. Qu'en pensez-vous ? Avec mon mari nous sommes partis de zéro, c'est trop facile de taper toujours sur les mêmes.

Écrit par : zouzou22 | 22/04/2013

Eh ben!!!finalement DEPARDIEU a peut être raison......

Écrit par : PALLIER | 23/04/2013

J'ai travaillé presque le double des 35 h et ce que je possède (qui n'est pas énorme) je me le suis bien gagné . Si les intellectuels fatigués parisiens à la tête pleine de semoule viennent, bardés de diplomes vaseux, me le piquer je les attendrai de pied ferme : ils feraient mieux d'aller consulter un psy ou d'aller travailler dans une ferme, avec des sabots plein de paille, pour retrouver ce que c'est le bon sens .

Écrit par : pegot | 23/04/2013

Dans ce cas, comment proposez-vous de financer la dépendance ? Faire face à la perte d'autonomie d'un proche devenu vulnérable est le problème de tous. Jeunes et vieux, riches et pauvres, personne n'est à l'abri. Participer, ne serait-ce que de 0,03% selon ses revenus à cet indispensable chantier, semble juste une question de bon sens et de responsabilité individuelle et collective...

Écrit par : isa | 23/04/2013

hep isa depuis le début avril2013 on nous retient déjà 0.3% sur nos retraites pour la dépendance...vous voudriez quand même pas encore 0.3% sur notre maison que nous avons à la sueur de notre front.....j'ai commencé à travaillé à14 ans ..46 années de cotisation du lundi au samedi 52 heures par "semaines "et seulement 15 jours de congés payés!!!c'est pas les 35 heures de maintenant avec les" rtt",il faut mettre les gens au travail et non toujours tapez sur les mêmes, il n'y a pas de mauvais travail ...mais des personnes qui sont trop habitues à l'assistanat!!!!alors que diable je dis NON NON NON ..mon bien me servira aussi au cas où !!!! maison de retraite!!! assistance à domicile etc etc..mais je ne veux pas cotiser pour des personnes qui attente tout de la sté...il fallait y penser plus tôt...et vous!!! combien avez vous travaillez!!!cotisez!!! pour tenir de tel propos!!!!!!.......

Écrit par : londgisuit | 23/04/2013

d'accord avec les fourmis dont je fais partie les intellos avec leur petite sacoche et leur barbe au boulot comme les autres pour ce qui est du patrimoine français on l'a bien detruit et vendu à nos chers voisins voire les departements du nord et de l'est et comme qui dirait suivez mon regard via bruxelles là ya du fric à prendre avec toutes ces pompes à fric alors les intellos regardez dans les bistrots toutes ces cigales qui se prelassent en regardant courir des chevaux etc etc si toutefois venir en banlieue ne vous fait pas peur on n'est pas encore à l'ere de mad max

Écrit par : leloup | 23/04/2013

pourquoi ne pas continuer c est tellement facile de ponctionner ceux qui n ont jamais eu peur de se lever le matin , de faire des petits boulots pour s en sortir plutôt que d attendre les aides et le chômage . J ai commencer de travailler à 17 ans j en ai 58 je travaille encore , je me suis privée des années pour élever seule ma fille et me payer mon petit appartement qui pourra éventuellement si je dois aller dans une maison me servir à financer plutôt que de compter sur des aides ou sur ma fille , fierté oblige . Si l on devait me piquer une somme sur la valeur de la vente de mon appartement je préfère y mettre le feu . marre de toujours penser à tous ceux qui n ont jamais cotisés

Écrit par : vially josiane | 23/04/2013

Après mon commentaire ci-dessous = le 12ème = commentaire de Jean, comprenons-nous bien :

Il s'agit dans cet article de TAXER LA TRANSMISSION DU PATRIMOINE.

Ok.

Puis comme d'habitude, les lobbys vont faire leur job : style : " Ah oui mais pas nous les très riches car dans ce cas etc..."

Et dès lors: "Le poids du patrimoine, plus important en France que dans le reste de l’Europe, qui entrave le dynamisme du pays." va devenir une dixième ou vingtième taxe nouvelle supplémentaire ....auprès de la classe moyenne. Et de la classe moyenne inférieure comme on commence à le comprendre.

Écrit par : Jean | 24/04/2013

A plus de 50 ans, sans travail parce-que les employeurs n'aiment pas les vieux ! et bientôt sans logement car la conséquence d'une perte de travail c'est l'absence de toit ! je n'ai aucun bien à transmettre et pire je me retrouve comme une SDF dans mon pays où j'ai passé ma jeunesse à travailler pour payer mes études. C'est la première fois que je connais le chômage, j'ai cotisé toute ma vie. Certains bénéficient d'aides sans jamais avoir cotisé ! d'autres gagnent 6000 euros net par mois et occupent des appartements dans la ville de Paris ! (véridique, preuve à l'appui) de qui se moque t-on dans ce pays ! je connais une personne de 86 ans qui travaille encore, elle n'a pas les moyens suffisants pour vivre décemment et se reposer ! pendant ce temps, d'autres consomment, partent en vacances (vacances payées par l'Etat !) dossier de surendettement définitivement annulé et payé par des fourmis ! qui ont travaillé toute leur vie ! descendons dans la rue et apprenons à respecter les cheveux blancs, ça fait partie de l'Education et puisqu'on décide de remettre les leçons de morale à l'école, apprenons aux enfants à respecter les anciens et à se lever dans le bus pour leur céder la place sans rechigner. N'abandonnez pas les personnes âgées dans des mouroirs où elles sont maltraitées faute de personnel. Les personnes âgées ont fait la guerre, nous leurs devons toutes les bonnes choses dont nous profitons aujourd'hui. Prenez soin de ces personnes qui ont mérité tout ce qu'elles ont et qui l'ont gagné à la sueur de leur front !

Écrit par : Juliette | 26/04/2013

Vous avez tout à fait raison M.Longisuit et Juliette:
La valeur travail doit être inculquée dès le plus jeune âge. Elle constitue la dignité de l'homme.
Et quelle frustration lorsque il arrive à l'âge adulte et ne trouve pas à s'intégrer sur le marché du travail...
"L'assistanat" est parfois un état d'esprit, mais dans tous les cas, il reste une minorité parmi les millions d'hommes et de femmes de bonne volonté qui cherchent par tous les moyens à gagner leur vie sérieusement. Et quelle récompense quand enfin ils trouvent un poste à la hauteur de leurs compétences -quelles qu'elles soient- et de leurs espérances ! Même s'il faut parcourir des milliers de kilomètres pour y parvenir !
(Environ 70 trimestres cotisés à ce jour, et j'espère bien pouvoir travailler jusqu'à 65 ans !)
Quant au respect dû aux personnes âgées, vous avez mille fois raison, il devrait être également enseigné puisque, hélas, il est loin d'être naturel et spontané chez de plus en plus de jeunes. Prendre soin de ses ainés le plus longtemps possible est le meilleur exemple à donner aux jeunes générations. A domicile, lorsque c'est possible... Fort heureusement, tous les EHPAD et maisons de retraite ne sont pas des mouroirs où les personnes âgées sont maltraitées, loin s'en faut. Ces lieux de vie et de soins sont souvent largement préférables à la solitude, l'isolement et l'insécurité dans lesquels des personnes âgées devenues dépendantes restent confinées...
Dans tous les cas, on souhaite à tout un chacun d'avoir la chance de vieillir paisiblement, en bonne santé, auprès de ses enfants et petits-enfants, après une vie de travail et de labeur bien mérité (pour ceux qui ont eu la chance d'en trouver) et bien évidemment de ne dépendre de personne...

Écrit par : Azeroual | 29/04/2013

un chomeur indemnisé revient (indication donnée ce matin à la radio par un politicien)à 14.000 €/an à l'état, c'est à dire :nous. Pourquoi ne pas les persuader d travailler pour certains qui en ont fait une profession très reposante avec un complément "au noir". Nous savons tous qu'il y a des milliers d'offres d'emploi non satisfaites - avec ou sans qualification à tel point - par exemple -que le gouvernement envisage de faire venir en France des ressortisants d Europe de l'Est pour des emplois non pourvus d'aide à la personne !!!!!

Écrit par : RAUCAZ | 06/05/2013

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique