logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps
Notretemps.com

22/12/2012

En 2013, soupe à la grimace pour les retraités... et les autres

 BRRR! mauvais temps pour les retraités. En 2013, c'est désormais une certitude, leur pouvoir d'achat va être raboté. Comme tous les Français, crise oblige, ils n'échapperont pas au tour de vis général. Mais des mesures risquent de les concerner plus particulièrement. La résorption des déficits publics n'a pas prévu d'option "carte senior".


Certains des seniors, parmi ceux qui sont imposables, acquitteront l'an prochain une taxe de 0,3% sur le montant de leur pension, destinée en 2013 à renforcer le budget de la Sécurité sociale, dont le déficit est estimé à 13 milliards d’euros. Ils seront 7,5 millions (sur 15 millions de retraités) à payer cette contribution qui doit, à partir de 2014, financer la prise en charge de la perte d'autonomie. C’est le pendant, côté senior, de la participation des salariés à l’effort de solidarité envers les aînés. A ce titre, depuis 2004, les actifs font don d’un jour de travail (ou de RTT) à la collectivité. Ce qui rapporte 2,3 milliards d’euros à la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie. Les contribution des retraités rajoutera 600 millions au pot.

Proposé par la Cour des comptes en septembre dernier, l'alignement du taux de CSG des retraités sur le taux appliqué aux actifs risque bien d'être remis sur le tapis l’an prochain,quand le gouvernement s'attaquera à la réforme de la dépendance. Actuellement les retraités payent 6,6% de CSG, contre 7,5% pour les actifs.

Mais les anciens salariés du secteur privé, peuvent également s'attendre à un recadrage serré de leurs pensions complémentaires. Les organisations syndicales et patronales, gestionnaires des régimes Arrco (non-cadres) et Agirc (Cadres) cherchent depuis la fin novembre des moyens de renflouer leurs caisses asséchées par la récession et le chômage de masse.

L'accord doit intervenir avant le 1er avril, date de la revalorisation des pensions. Et le patronat a d'ores et déjà annoncé la couleur en proposant le gel des pensions pendant trois ans. Gain potentiel pour les régimes : 1,4 milliards d'euros par an d'ici à 2017! « Mais cela serait un décrochage considérable pour les retraités ! », s’insurge Patrick Poizat, le négociateur de la CFTC, « L’effort doit être partagé entre les actifs, les entreprises et les retraités. » Les syndicats (hormis la CGT) sont ainsi prêts à désindexer les pensions, qui seraient revalorisées à un niveau inférieur à l'inflation, en contrepartie d’une hausse de cotisations. Une revalorisation a minima de 0.8% rapporterait 780 millions d'euros par an aux régimes; et une augmentation de 0.1% des cotisations sociales, 600 millions d’euros. Les négociations reprennent le 15 janvier. Mais soyons clair : en attendre une « divine surprise", serait déraisonnable, autant pour les actifs que pour les retraités...

Rien d’étonnant dans ce contexte que le moral des seniors plonge. Un sondage récent l’atteste : 48% des retraités - et autant de Français- se disent pauvres ou estiment qu'ils sont en train de le devenir.


Commentaires (14)

voir les commentaires

Commentaires (14)

un gouvernement qui fait payer toujours plus ceux qui ont travaillé et cotisé toute leur vie alors que d'un autre coté on distribue à tout va à des gens qui n'ont jamais travaillé et seront à charge de la société toute leur vie, c'est lamentable !

piksov, le 02/01/2013

Répondre à ce commentaire

Et oui comme le dit piksov, beaucoup de R.S.A et d'aides financières et autres à ceux qui ne veulent pas travailler, et il y'en a de plus en plus et rien pour les retraités qui ont bossé toute une existence, plus cela va, plus je déchante ... par les injustices sociales et les prêts aux pays étrangers, là il y'a encore de l'argent dans les caisses, quelle honte au 21ème siècle, nous vivions mieux dans les années 1960 avec des petits salaires mais le pouvoir d'achat ètait accessible.

LE JEAN, le 17/01/2013

Répondre à ce commentaire

Encore sur les retraités.Vraimment l'état quel qu'il soit ne pense qu'à faire de la parade , brassé de l'air, faire des bons repas en pensant nous allons nous mettre au travail pour réduire le nombre de retraités qui nous coutent une fortune.Triste car aprés avoir travailler pendant des années ont nous accuse de mettre les caisses de l'état à sec scandaleux vive la FRANCE du moins ce qui reste encore de réel, actuellement le pays est vérolé par les magouilles de droite comme de gauche

Bernède, le 04/02/2013

Répondre à ce commentaire

Heureusement qu'il y a internet pour se plaindre, car lors des manifs y a pas grand monde......

annie pappus, le 04/02/2013

Répondre à ce commentaire

Bien en accord avec vous, il serait temps que les retraités se manifestent et descendent en masse dans la rue avant d'être plumés comme des poulets.

jackie, le 18/02/2013

Le Président de la République a promis justice et équité…Donc le changement c'est pour maintenant ! A ce sujet voici une comparaison Public/Privé entre les fonctionnaires civils d'Etat et les salariés du privé, comparaison qui ne peut pas ne pas inspirer notre président...

* * * Age de départ à la retraite (à partir de 2017)
- Public : 52 ans et 57 ans, 60 ou 62 ans
- Privé : 60 ou 62 ans

* * * Base de calcul de la pension
- Public : 6 derniers mois de traitement
- Privé : Régime de base : 25 meilleures années, régimes complémentaires : ensemble de la carrière

* * * Majorations parents famille nombreuse
- Public : +10% pour 3 enfants, +15% pour 4 enfants, +20% pour 5 enfants etc...
- Privé : +10% à partir de 3 enfants pour le régime de base, +10% à partir de 3 enfants, plafonnés à 83€ par mois pour les complémentaires

* * * Distribution de trimestres gratuits (hors majorations pour enfants)
- Public : pour services hors Europe, pour Services Outre-mer et pour tous les agents autorisés à partir avant 55 ans
- Privé : aucun

* * * Réversion (pour les veufs et les veuves)
- Public : Aucune condition
- Privé : Condition d'âge : (55 ou 60 ans, suivant la caisse) et Condition de ressources

* * * Cotisation employeur
- Public : 66 %* (Payée par le contribuable)
- Privé : 16 % (Payée par l'employeur et l'employé)

* * * Niveau de retraite garanti
- Public : Oui, au minimum 75% du dernier salaire hors primes, pour une carrière complète
- Privé : Aucun niveau garanti

Source : www.sauvegarde-retraites.org/

PERRIN, le 04/02/2013

Répondre à ce commentaire

Je reste toujours aussi déconcertée par les affirmations de certains sur "ceux qui ne veulent pas travailler, et il y'en a de plus en plus ...".
J'ai été maire-adjointe chargée de l'action sociale dans une grande ville d'Ile de France et ai pu observer de près les ravages nés du décalage immense entre ceux qui cherchent éperdument du travail mais n'en trouvent pas et ceux qui les jugent péremptoirement tels des profiteurs R.S.A.

Le monde du travail a profondément changé et que cela plaise ou pas, la masse d'emplois réellement disponible est quantitativement inférieure à la pléthore des demandeurs.
Souvenez-vous, collègues de ma génération, comment les entreprises venaient cherchez nos copains et copines de classe avant même la fin d'un C.A.P. Il n'y avait que l'embarras du choix.
Aujourd'hui, les diplômés Bac+3-4-5 galèrent et je ne parle pas des diplômés du brevet professionnel quasiment inutile dans plusieurs filières : les ordinateurs ont remplacé les aide-comptables, les secrétaires et même les coursiers... Je ne parle pas des super-marchés et des caissières en voie de disparition avec les caisses automatiques et demain, les "Drive".
Certes, nous avons besoin de plombiers, de serruriers et autres métiers. Mais qui accepte de payer le juste prix d'une réparation quand il est si facile de jeter et d'acheter en discount ?
Bref ! tous ces métiers qui recrutaient massivement dont quasiment disparu.

Alors, de grâce, avant d'accuser les générations qui nous suivent de fainéants et de profiteurs, rappelons-nous la chance qui a été la nôtre de profiter globalement des "Trente Glorieuses" qui s'avèrent d'ailleurs "Trente calamiteuses" pour ceux qui nous suivent.

Pour compléter, un article fort intéressant à lire sur le site http://www.rue89.com/rue89-eco/2012/01/26/que-ferons-nous-des-humains-quand-il-ny-aura-plus-de-travail-228770

Comme les autres, nous devons partager, tout en veillant au devenir des retraités recevant le minimum vieillesse ou en approchant.

Nous devons aussi assumer notre rôle de citoyen, l'ouvrir "haut et fort" pour faire entendre nos désaccords sur des décisions néfastes à tous et enfin, exiger d'être présents dans les instances politiques locales tout en faisant aussi place aux générations montantes qui ont leur monde à construire.

LE TOUZE Estelle, le 04/02/2013

Répondre à ce commentaire

merci à Estelle Le Touze de rappeler un certain nombre de vérités que préfèrent ignorer un certain nombre de nos concitoyens toujours prêts à taper sur "les profiteurs", "les fraudeurs" l"les étrangers" etc
Actuellement beaucoup de retraités, en particulier des agriculteurs et, encore plus leurs femmes, ont des retraites misérables. D'autres, aussi, qui ont travaillé pour les autres, les aide-soignantes, les infirmières etc ne sont pas non plus très gâtées. Il ne peut être question de toucher à leur retraite, si ce n'est pour les augmenter!
Par contre beaucoup de salariés du public, dont je suis, ont des retraites confortables et il n'y a rien de scandaleux à leur demander un effort de solidarité. je sais que cela va baisser mon pouvoir d'achat évidemment mais, après tout, j'ai eu la chance d'avoir un métier passionnant et une retraite intéressantes. C'est donc bien mon tour de contribuer à l'effort national, mais je suis prête à descendre dans la rue pour faire respecter le montant des retraites qui sont déja insuffisantes

maya DANTON, le 25/02/2013

Il y a toujours des profiteurs ,exemple ceux qui travaillent 25 ou 30 heures ils ne veulent pas travailler plus car ils perdent le droit à certaines allocations ,les mères déclaraient seules avec enfant ? certains travailleurs gagnent moins que ceux qui restent à la maison (rsa,alloc ,aide au logement ,bon au restO du coeur etc.....) perso je me levais à 3h30 le matin pour aller au boulot .
Ce n'est plus de l'action sociale c'est de l'assistanat .

Pasnord, le 25/02/2013

Répondre à ce commentaire

Tout comme Estelle que j'approuve sans réserve , je m'insurge contre les commentaires malsains et individualistes qui fleurissent sur ce fil de discussion :
*je suis d'accord sur le fait qu'un contrôle strict incontournable soit exercé sur les bénéficiaires des aides sociales,de là à considèrer l'ensemble des ayants droits comme des fraudeurs il y a un énorme fossé à ne jamais franchir.
*j'admire et j'ai le plus profond respect, moi l'athée de gauche, pour des gens de la trempe de l'Abbé Pierre ou de Martin Hirsch,homme de droite, et pour tous ceux qui ,bénévoles dont beaucoup de retraités , donnent de leur temps pour venir en aide aux plus démunis sans distinction d'âge ,d'origine ou de confession , à la Bapif ,aux restos , au Secours Populaire,etc...
*dans les années 60 être au chomâge 3 semaines rendait honteux aujourd'hui cela pourrait rendre heureux de retrouver du boulot si vite , pouvoir payer son loyer, manger , sans risquer de se retrouver sous les ponts ou avoir envie de se flinguer !
*vous mélangez tout et cela n'a rien à voir avec nos retraites , les cotisations ne rentrent plus ,trop d'entreprises ne les paient pas , trop de chômeurs , trop d'indifférence face aux suppressions de postes dont nous sommes tous responsables en nous ruant sur les caisses automatiques ou les produits venus d'ailleurs sans en regarder l'étiquetage.
Oui il faut se battre mais à bon escient , pas contre "l'autre" , l'anonyme responsable de tous les maux, attention aux dérives : j'ai vu hier soir sur la 7 l'excellent film sur Mussolini ,c'est ainsi qu'il a commencé... se disant même d'extrême gauche !
Alors s'il vous plait , réagissez, protestez , indignez vous , mais ne vous trompez pas de cible.
Electronlibre

électronlibre, le 25/02/2013

Tout comme Estelle que j'approuve sans réserve , je m'insurge contre les commentaires malsains et individualistes qui fleurissent sur ce fil de discussion :
*je suis d'accord sur le fait qu'un contrôle strict incontournable soit exercé sur les bénéficiaires des aides sociales,de là à considèrer l'ensemble des ayants droits comme des fraudeurs il y a un énorme fossé à ne jamais franchir.
*j'admire et j'ai le plus profond respect, moi l'athée de gauche, pour des gens de la trempe de l'Abbé Pierre ou de Martin Hirsch,homme de droite, et pour tous ceux qui ,bénévoles dont beaucoup de retraités , donnent de leur temps pour venir en aide aux plus démunis sans distinction d'âge ,d'origine ou de confession , à la Bapif ,aux restos , au Secours Populaire,etc...
*dans les années 60 être au chomâge 3 semaines rendait honteux aujourd'hui cela pourrait rendre heureux de retrouver du boulot si vite , pouvoir payer son loyer, manger , sans risquer de se retrouver sous les ponts ou avoir envie de se flinguer !
*vous mélangez tout et cela n'a rien à voir avec nos retraites , les cotisations ne rentrent plus ,trop d'entreprises ne les paient pas , trop de chômeurs , trop d'indifférence face aux suppressions de postes dont nous sommes tous responsables en nous ruant sur les caisses automatiques ou les produits venus d'ailleurs sans en regarder l'étiquetage.
Oui il faut se battre mais à bon escient , pas contre "l'autre" , l'anonyme responsable de tous les maux, attention aux dérives : j'ai vu hier soir sur la 7 l'excellent film sur Mussolini ,c'est ainsi qu'il a commencé... se disant même d'extrême gauche !
Alors s'il vous plait , réagissez, protestez , indignez vous , mais ne vous trompez pas de cible.
Electronlibre

électronlibre, le 25/02/2013

André

On nous rabat les oreilles d'égalité entre les citoyens. Commençons simplement de mettre
à égalité nos cotisations sociales, et à supprimer un grand nombre de caisses qui coutent une fortune,et gèrent très mal notre argent.Ensuite mettons en place un système par points égal pour tout le monde.
Pourquoi le public a droit à une meilleure retraite? et de surcroit avant les autres?
Pour les remercier sans doutes des conditions de travail si difficiles!...

Salelles André, le 22/04/2013

Répondre à ce commentaire

Je vous applaudis pour votre article. c'est un vrai œuvre d'écriture. Continuez

serrurier paris 10, le 21/07/2014

Répondre à ce commentaire

On en veut davantage avec autant d'humour. Merci.


En stock. Forfait remplacement remboursé. P> Tri:--Le moins composants. Il en va de la nappe et les boutons de volume puissance tarte Re. Voir ce produit 34,90? En stock Voir ce domaine qui feront de votre équipement et de ces détachées.

réparation iphone

Position Colis iPhone réparation iphone 4S. IPhone 3GS. L'IPhone 4. Remplacement du Bouton Home de l'iPhone 4S. IPhone 4. Service À La Clientèle. accessoires

réparation écran iphone, le 25/07/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique