logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps
Notretemps.com

Un plan pour l’aide à domicile à l’automne 2014?

03/07/2014

Les associations d’aide à domicile montent au créneau. Elles veulent  bénéficier d’un coup de pouce des pouvoirs publics qui leur permettrait de diminuer leurs charges sociales. En effet, Le gouvernement envisage d’aider les particuliers employeurs - ils sont plus de deux millions aujourd’hui - en leur accordant un bonus social. Actuellement, les charges patronales jouissent d’un abattement de 0,75 euro par heure déclarée. Ce bonus pourrait être doublé et passer à 1,50 euro.  Coût de la mesure pour l’Etat : 200 à 300 millions d’euros par an. Cette décision intervient alors que la très active Fédération des particuliers employeurs (Fepem)  - qui réclame une exonération de deux euros par heure travaillée – chiffre à 16 500 le nombre de postes perdus en 2013 dans ce secteur. En cause : les suppressions successives, en 2010 par le gouvernement Fillon et en 2012 par celui de Jean-Marc Ayrault, des abattements de cotisations accordées jusqu’alors à ce secteur.

lire la suite




La loi autonomie sur les rails… mais à partir de quand ?

03/06/2014

Bon, finalement, les inquiets ont eu tort de se faire du mouron ! La loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement  ou loi Autonomie a bien été officiellement lancée le 3 juin 2014. Échaudés par les nombreuses reculades de la précédente majorité sur le sujet et désagréablement surpris par l’absence de toute référence au projet concocté par le gouvernement Ayrault dans le discours de politique générale de Manuel Valls, les mouvements de retraités, les professionnels de l’aide au grand âge étaient alors montés au créneau craignant purement et simplement l’enterrement de la loi autonomie.

lire la suite




La loi autonomie survivra-t-elle au remaniement?

16/04/2014

Le projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement figure-t-il toujours parmi les priorités du gouvernement ? Les associations de retraités et de familles de personnes âgées, les professionnels du grand âge s’interrogent alors que la présentation du texte en conseil des ministres, initialement prévue le 9 avril, n’a toujours pas eu lieu. Le conseil du 23 avril sera-t-il le bon alors que Laurence Rossignol, la secrétaire d’État désormais en charge des Personnes âgées, découvre le dossier? En théorie, un décalage de quelques semaines ne menace pas l’avenir du projet de loi, puisque son examen par l’Assemblée nationale est prévu du 17 au 19 juin prochain. Il n’empêche, tout ce qui touche au soutien aux personnes âgées en perte d’autonomie suscite de l'émoi chez les intéressés et ceux qui les représentent, tant ils ont été échaudés par les annonces antérieures jamais suivies d’effets - notamment celles de Nicolas Sarkozy. Dès le 10 avril, les fédérations d’aide à domicile et France Alzheimer, ont ouvert le bal en pointant l’absence de toute référence au projet de loi dans le discours de politique générale de Manuel Valls du 8 avril.

lire la suite




Municipales: comment les seniors ont-ils voté ?

02/04/2014

Il y a-t-il un vote senior? L’institut de sondage Harris Interactive s’est penché sur la question à l’occasion des municipales.  Verdict : le vote des seniors ne diffère pas fondamentalement de celui des autres classes d’âges…  Cependant, les plus âgés, ceux d’au moins 65 ans, se situent plus à droite que la moyenne sur l’échiquier politique.  Davantage que les autres générations, ils ont glissé dans l’urne un bulletin d’une liste UMP, Union de la Droite ou Divers Droite (52% contre 43% en moyenne). Et leur choix était ferme avant le scrutin. Un senior de plus de 65 ans sur deux déclare ainsi  avoir toujours su pour qui il voterait (contre 41% en moyenne). Ces électeurs s’abstiennent moins. Ils sont moins nombreux également à voter blanc ou nul. Bref, ils manifestent un sens civique plus développé que la moyenne et d’ailleurs remarqué au fil des scrutins passés.

lire la suite




Loi autonomie : Les associations attendent de voir… et le député s’enthousiasme !

14/02/2014

Le projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement présenté devant le Conseil économique social et environnemental le 12 février ne soulève pas vraiment l’enthousiasme des associations de retraités, de France Alzheimer ni des responsables des structures d’aide aux personnes âgées. Si tous saluent les intentions du texte porté par la Michèle Delaunay, la ministre des Personnes âgées et de l’Autonomie, tous s’inquiètent de la faiblesse des fonds supplémentaires alloués à la prise en charge de la perte d’autonomie. Ainsi, Générations mouvement (ex-Aînés ruraux) pointe « un manque crucial de ressources financières ».  L’Association des directeurs au service des personnes âgées (Ad-PA) souligne qu’avec « des ressources réduites aux 650 millions € de la Contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (Casa), les ambitions du présent texte sont nécessairement modestes. Augmenter l’APA à domicile, mieux aider les aidants, revaloriser un peu les salaires des professionnels à domiciles est utile et positif même s’il faudra aller beaucoup plus loin pour dépasser la crise grave que vit le secteur. »

lire la suite




Réforme de l’aide au grand âge. Les doutes des directeurs d’établissements.

07/02/2014

A l’approche de la présentation, le 14 février, de la loi d’adaptation de la société au vieillissement (ou loi autonomie) devant le Conseil économique, social et environnemental (CESE), l’Association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA) a salué, le 6 février, l’engagement personnel de la ministre des Personnes âgées et de l’Autonomie, Michèle Delaunay , et sa volonté d’améliorer le soutien aux aînés dans le pays. Mais l’AD-PA, présidée depuis sa création par Pascal Champvert,  le tenace et novateur directeur de la maison de retraite de l’Abbaye à Saint-Maur-des Fossés (94), ne cache pas ses doutes quant à la capacité de l’État de financer une politique de compensation de la perte d’autonomie à la hauteur des enjeux.

lire la suite




Les seniors toujours plus longtemps au chômage

30/01/2014

1, 055 million c’est l’effectif, au 31 décembre 2013, des seniors – toutes catégories confondues (ayant ou non occupé un emploi temporaire au cours du mois) inscrits à Pôle emploi. En un an, le nombre des chômeurs de plus de 50 ans a augmenté de 11,6%. Un  rythme supérieur à celui des 25-49 ans (+5,6%, soit 3 millions de personnes) et des moins de 25 ans (+0,8%, soit 771 000 personnes). Surtout, les seniors restent « encalminés » au chômage. Ils y passent en moyenne 447 jours, contre 284 jours pour les 25-49 ans et 156 jours pour les moins de 25 ans. Clairement, les quinquagénaires qui perdent leur emploi dans un contexte économique de quasi récession ont les plus grandes difficultés à rebondir. En 2011, seuls 11% des chômeurs âgés de 55 à 59 ans retrouvaient un  travail, souvent à temps partiel…  Résultat : une majorité, parmi les plus âgés des demandeurs d’emploi, entrent dans un long tunnel qui, d’allocations de fin de droits en aides sociales, les mènera à la retraite.

lire la suite




18:49 Publié dans Emploi | Lien permanent | Commentaires (26)

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique